rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Ecouter Paris, écouter les villes du monde
rss itunes deezer

Ecouter Paris dans la valise sonore de Michel Créïs

Par Monica Fantini

Michel Créïs a pris dans son filet des éclats de voix parisiennes, il aime à entendre la ville qui  résonne : en bas des marches de la rue André Antoine, à la fenêtre de la rue Durantin, sous le toit de la galerie Vivienne, en traversant le passage du Désir.

Michel Créïs, est ingénieur du son à Radio France. Il a passé sa vie professionnelle à capter les voix, les enregistrer, les mixer, régler leur volume ainsi que leur équilibre, leur réverbération. La sienne donne la chair de poule. Elle résonne, tout en étant légère. Elle trébuche parfois. Normal, le crédo de Michel Créïs, c'est l'écoute des autres.

L’imaginaire des sons

Il choisit très jeune de travailler dans le son. Dans les années 1960, il voit sa mère prendre des leçons d’anglais à l’aide d’un radio-cassette. Fasciné par cet objet qui lui permet grâce à un micro de capter les sons du monde, il se met à enregistrer tout et n’importe quoi...Et s’accapare ainsi la réalité du monde. Il a alors 14 ans. La radio prend alors beaucoup d’importance. Il l’écoute beaucoup…Les fictions radiophoniques surtout. Il se laisse embarquer dans l’imaginaire des sons.

Donner à entendre

Il fait sa carrière à Radio France dans les services de production et au studio de création radiophonique de France Culture entre autres. Pour Michel Créïs, le son comprend une temporalité bien particulière qui permet une narration différente. Et c’est donc naturellement qu’avec Monica Fantini, il se met à documenter les sons de la ville, Paris en l'occurrence avec Ecouterparis.net, porté par le collectif l’Atelier du Bruit. L’idée : montrer que la ville n’est pas que nuisances sonores, que certains endroits peuvent, grâce à des effets acoustiques, se révéler magiques, riches de sens grâce aux sons du quotidien. Tous deux vont donc élaborer des histoires, des cartes postales sonores urbaines pour prouver qu’il existe un vrai plaisir de l’écoute et qu’il s’éduque. Ses oreilles urbaines ne s’offusquent d’ailleurs plus lorsqu’elles croisent le bruit d’un marteau piqueur en pleine action. “Il peut y avoir un rythme, une certaine musicalité dans ce son répétitif qui a plutôt tendance à meurtrir les oreilles des passants”.

Le son, c'est de l'émotion

Michel Créïs aime les sons d’eau, les grincements des roues des RER entre Saint-Michel et Grande Bibliothèque, les voix des enfants et les porte cochère qui claquent."Le son, c'est de l'émotion", résume-t-il.


Michel Créïs est ingénieur du son et coauteur du site www.ecouterparis.net, porté par le collectif l’atelier du Bruit, partenaire du projet Écouter Le Monde.

Écouter le monde invente une plateforme composée d’une sonothèque mondiale et des pièces sonores inédites pour découvrir la richesse des cultures du monde à travers les sons.

Écouter le monde souhaite inviter, et sensibiliser le grand public à leur prêter une attention toute en sensibilité.

Écouter Le Monde est un projet porté par RFI, l’E-Jicom, l’École Supérieure de Journalisme, des Métiers de l’Internet et de la Communication à Dakar, l’association Bna-bbot Bruxelles nous appartient – Brussel behoort ons toe –, le Conservatoire de musique Benedetto Marcello à Venise et l’atelier du Bruit à Paris. Il est cofinancé par le programme Europe créative de l’Union Européenne.