rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Invité Afrique soir
rss itunes

Festival Acoustik de Bamako: «un peuple sans culture est un peuple sans âme»

Par David Baché

Le festival Acoustik de Bamako a commencé mercredi 27 janvier, il dure jusqu'à samedi soir. Une série de concerts avec des artistes maliens (Toumani et Sidiki Diabaté, Cheick Tidiane Seck, Songhoï Blues) et internationaux (Damon Albarn, Tony Allen). C'est la star malienne de la kora, Toumani Diabaté, qui est à l'initiative de ce festival. En plein état d'urgence et alors que pèse la menace terroriste, il veut soutenir le Mali en valorisant sa musique, patrimoine national.

« Je n'essaie pas de lutter contre quelqu'un ou un système. Ce que je peux faire aujourd'hui dans la vie, c'est de jouer et de perpétuer une histoire qui date de sept siècles. C'est ça qui appartient à mon pays... C'est ce que je veux faire : développer, et accentuer encore plus la transmission aux enfants dans le futur... »

Mohammed al-Dairi demande au Conseil de sécurité du «concret» pour la Libye

RDC: l'épouse de l'opposant Diomi Ndongala déplore la «mauvaise foi de l'exécutif»

Les industriels du chocolat mis en cause dans la déforestation en Côte d'Ivoire

Accusé par l'Etat ivoirien, Stéphane Kipré dénonce une campagne de diffamation

Marco Longari, ou l’art de mettre en valeur les gens au centre de leur histoire

Sécurité en Méditerranée: «Beaucoup de combattants de Daech quittent la Syrie»

«Tu croyais nous échapper, on va te tuer», le témoignage d’un exilé burundais

De retour de Kidal, le gouverneur Sidi Mohamed ag Ichrach fait un premier bilan

Paludisme en Afrique: «une diminution des cas constatée» selon le Pr Bricaire

Migrations en Europe: pour Enrico Letta, il n'y a pas de «solidarité à la carte»

Inondations en Sierra Leone: «Plus de 2500 enfants vulnérables», selon l’Unicef

Maroc: «Cette agression révèle une réalité sur le harcèlement sexuel des femmes»

Pour Alain Foix, les sociétés occidentales toujours «névrosées» par la traite négrière