rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

BCE Zone euro Union européenne

Publié le • Modifié le

La BCE soutient la croissance et annonce de nouvelles baisses des taux

media
Le président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi, lors de la réunion du Conseil des gouverneurs qui s'est tenue à Francfort, ce jeudi 12 septembre 2019. REUTERS/Ralph Orlowski

La Banque centrale européenne confirme son engagement en faveur de la croissance économique. Les risques de récession restent faibles, estime-t-elle, mais ils sont en augmentation. D'où une série de mesures attendues pour soutenir l'activité économique.


Les taux directeurs de la Banque centrale européenne sont déjà au plus bas depuis trois ans. Ils le seront encore davantage, en tout cas l'un d'entre eux. Celui qui concerne les dépôts excédentaires que les banques conservent au sein de la BCE : déjà négatif à moins 0,40 %, il est abaissé à moins 0,50 %. Une manière d'inciter les banques à ne pas laisser reposer cette manne et à prêter, que ce soit aux entreprises ou aux particuliers.

La Banque centrale européenne fait en parallèle un geste envers les établissements financiers qui pâtissent de ces taux négatifs. Une partie de leurs liquidités en sera donc exemptée.

Par ailleurs, les banques bénéficieront d'une nouvelle série de prêts géants à un taux très avantageux, à condition qu'elles s'engagent à leur tour à prêter.

Menace d'un Brexit sans accord

Autre geste, cette fois en direction des États : la BCE va reprendre ses achats de dette, publique et privée

Toutes ces mesures ont pour objectif de soutenir la croissance des pays de la zone euro et de stabiliser l'inflation. Le tout dans un contexte déjà morose, et que, selon Mario Draghi, dont c'était le dernier jour à la tête de la BCE, la perspective grandissante d'un Brexit sans accord dégrade encore davantage.