rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

FMI Finances Bulgarie

Publié le • Modifié le

La Bulgare Kristalina Georgieva seule candidate à la présidence du FMI

media
La Bulgare Kristalina Georgieva au Forum économique mondial de Davos en janvier 2019. REUTERS/Arnd Wiegmann

La Bulgare Kristalina Georgieva est la seule candidate en lice à la tête du FMI, le Fonds monétaire international. L'actuelle numéro deux de la Banque mondiale devrait donc succéder à Christine Lagarde qui quitte ses fonctions pour diriger la Banque centrale européenne.


Pour permettre à Kristalina Georgieva, 66 ans, de se porter candidate, le FMI a dû revoir ses statuts. L’âge butoir étant à l’origine limité à 65 ans. Mais cette économiste, issue de la Bulgarie communiste des années 50, a plus d'une corde à son arc.

Elle a fait ses preuves au sein de la Banque mondiale qu’elle dirige depuis deux ans, après y avoir occupé pendant 40 ans des postes clés dans le développement urbain, l’agriculture, les opérations de prêts. Ses efforts ont porté principalement sur l’éradication de l’extrême pauvreté dans le monde.

Une avocate de l'égalité des sexes

À partir de 2010, elle est responsable de la gestion d’importants budgets humanitaires en qualité de Commissaire à la coopération internationale. Au sein de la Commission européenne, elle était responsable du budget de 160 milliards d’euros de l’Union européenne et de ses 33 000 agents dans le monde. Elle a notamment réussi à tripler le montant du financement alloué à la crise des réfugiés en Europe.

Avocate de la lutte contre le changement climatique et de l’égalité des sexes, Kristalina Georgieva s’est impliquée dans la promotion de l’éducation des filles en Afrique.

Titulaire d’un doctorat en sciences économiques, elle a aussi été professeur agrégée à l'Université de Sofia de 1977 à 1991.