rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Chine France Nucléaire

Publié le • Modifié le

Nucléaire: la mise en service du deuxième réacteur EPR chinois rassure EDF

media
La site nucléaire de Taishan durant sa construction en 2013 (photo d'illustration). PETER PARKS / AFP

Le réacteur nucléaire de Taishan 2 en Chine est entré en exploitation commerciale ce samedi 7 septembre. Une annonce faite par le groupe chinois CGN, en charge du projet avec le français EDF. Le calendrier prévu a ainsi été respecté, ce qui réconforte l’entreprise française, qui peine à convaincre ailleurs, notamment en France.


La mise en service du deuxième réacteur nucléaire EPR est de nature à regonfler le moral d’EDF, même si ce qu’elle considère comme la validation de cette technologie, que l’entreprise française a développée avec Framatome, se fait sur le sol chinois.

Le groupe français détient 30% de la coentreprise - formée avec deux partenaires chinois – chargée de construire et d’exploiter les deux réacteurs de 1 750 mégawatts chacun.

Le premier, qui est entré en exploitation commerciale l’année dernière fonctionne à merveille. Ce qui rassure le groupe énergétique français, qui peine à terminer d’autres chantiers démarrés depuis plusieurs années.

D'autres réacteurs en négociations

La mise en service du réacteur EPR à Flamanville en Normandie, qui était prévue avant la fin de cette année, sera encore reportée d’au moins 3 ans. Un nouveau retard qui engendre des surcoûts. Sans compter qu’EDF a deux autres chantiers de construction de réacteurs de troisième génération en cours au Royaume-Uni.

L’électricien français ambitionne d’obtenir la construction de deux autres réacteurs EPR, toujours outre-Manche et il est en négociation avec l’Inde, qui veut se doter de six EPR sur un même site.  

Chronologie et chiffres clés