rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Zone euro BCE Finances

Publié le • Modifié le

Les banques recourent de plus en plus aux taux d'intérêts négatifs

media
La Banque centrale européenne, à Francfort. AFP/Daniel Roland

La Suisse, l’Allemagne, mais également le Danemark : de plus en plus de banques en Europe proposent à leurs clients des taux négatifs pour des crédits immobiliers. C’est la conséquence de la politique monétaire de la Banque centrale européenne.


Au Danemark, il est désormais possible d’emprunter sur dix ans avec un taux de moins de 0,5%. Si un client emprunte pour un bien immobilier cent mille euros, il ne devra rembourser que quatre-vingt-dix-neuf mille cinq cents euros. Autrement dit, la banque vous paie pour emprunter.

Un phénomène qui s’explique par la baisse du loyer de l’argent. Après la crise de 2008, les banques centrales ont, en effet, massivement baissé leurs taux pour relancer le crédit. Une politique qui devrait se prolonger au moins jusqu'à l'an prochain.

En conséquence, les dépôts d’argent n’intéressent plus les banques qui ont des excès de liquidités. Ce qui pénalise les épargnants.

En Suisse et en Allemagne, certains établissements appliquent même des pénalités sur les dépôts de plus de cinq cent mille euros.

Une situation qui défavorise les clients fortunés mais également les particuliers. Cette politique de taux bas permet certes d’emprunter facilement, mais elle accentue la hausse des prix de l’immobilier, surtout dans les grandes villes.