rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Cyclone au Mozambique: le bilan «pourrait dépasser le millier de morts» selon le président Nyusi
  • Russie: Vladimir Poutine promulgue 2 lois, l'une contre les «fausses nouvelles» et l'autre punissant les «offenses aux symboles de l'Etat»
  • EasyJet annonce se retirer des discussions sur la reprise d'Alitalia
  • Pays-Bas: trois morts et neuf blessés durant les fusillades à Utrecht (maire)
  • Un homme originaire de Turquie recherché après les fusillades d'Utrecht (police néerlandaise)
  • Syrie: l'armée «libèrera» les zones kurdes par la «force» ou par des «accords» (ministre)
  • «Gilets jaunes»: le coût des dégâts liés aux manifestations estimés à 170 millions d'euros par la fédération française de l'assurance (FFA)
  • En France, le chanteur congolais Koffi Olomidé a été condamné à 2 ans de prison avec sursis pour agressions sexuelles sur mineure de 15 ans

France Emploi et Travail

Publié le • Modifié le

France: coup d'envoi des nouvelles négociations sur l'assurance chômage

media
En France, le chômage a augmenté de 0,4% au troisième trimestre 2018. REUTERS/Christian Hartmann

Un dossier sensible pour le gouvernement français : la réforme de l'assurance chômage au cœur d'une nouvelle série de négociations. Les syndicats et le patronat se retrouvent en début d'après-midi vendredi au siège de l'Unedic, à Paris, l’Union nationale interprofessionnelle pour l’emploi dans l’industrie et le commerce, organisme public qui gère les indemnités chômage. Les négociations qui s'appuient sur un document de « cadrage » fourni en septembre par le gouvernement s'annoncent ardues.


Le but affiché de l'exécutif est de favoriser l'accès et le retour à l'emploi, mais aussi de réduire la précarité au travail. L'Objectif est d'économiser jusqu'à 3,9 milliards d'euros sur trois ans. Et ainsi réduire la dette de l'Unedic évaluée à 35 milliards d'euros.

Plusieurs pistes sont sur la table pour lutter contre la précarité, qui pèse tout particulièrement sur les finances de l'assurance-chômage :

D'abord, la fameuse question de la « permittence ». En clair, l'alternance entre emploi et chômage qui concerne 800 000 personnes en moyenne. La possibilité de cumuler un salaire et une allocation chômage pourrait être remise en question.

La dégressivité des allocations pour ceux qui touchent de hauts salaires est aussi à l'étude.

Enfin, le recours excessif des entreprises aux contrats courts pourrait donner lieu à un bonus-malus. Une menace qui fait bondir le patronat.

Les syndicats, quant à eux, dénoncent une vision « strictement budgétaire » de cette réforme. Quoi qu'il en soit, les partenaires sociaux ont tout intérêt à trouver un accord, sinon, le gouvernement mènera la réforme sans eux.

Chronologie et chiffres clés