rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Iran Etats-Unis Finances

Publié le • Modifié le

Les Iraniens ont converti leurs économies en or en prévision des sanctions

media
Les Iraniens ont acheté plus de 15 tonnes de pièces et lingots d’or rien qu'au deuxième trimestre de cette année. (Image d’illustration). REUTERS/Raheb Homavandi/Files

La première salve de sanctions américaines contre l'Iran est entrée en vigueur ce mardi 7 août. Le pétrole n'est pas visé pour l'instant, la mesure attendra novembre prochain, mais Washington interdit d'ores et déjà les transactions en dollar avec Téhéran, de même que le commerce du charbon, de l'aluminium, de l'acier et des métaux précieux. Les autorités de Téhéran ont pris les devants en encourageant les achats de pièces en or. Un placement refuge plébiscité par les citoyens iraniens.


En prévision du retour des sanctions américaines, les autorités de Téhéran ont encouragé les Iraniens à convertir en pièces d'or leurs économies. Une façon d'amortir un peu la chute de la monnaie nationale, le rial, sans trop ponctionner les réserves de devises étrangères.

Des centaines de milliers de nouvelles pièces d'or ont été frappées et exemptées de taxes, contrairement aux bijoux. C'est ce qui explique le succès auprès des Iraniens de ces pièces d'or Emami de 8,13 g : ils ont fait la queue aux guichets des banques pour en acquérir.

Entre pièces et lingots d'or, les Iraniens ont démenti la désaffection mondiale pour cet investissement, puisqu'ils en ont acheté plus de 15 tonnes rien qu'au deuxième trimestre de cette année, selon le Conseil mondial de l'Or.

Une progression de 200% par rapport à l'an dernier. Et un niveau inégalé depuis quatre ans, c'était avant l'accord international sur le nucléaire iranien, dénoncé cette année par Washington.

Chronologie et chiffres clés