rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

France Entreprises Emploi et Travail Pétrole

Publié le • Modifié le

Technip France sur la sellette pour le mal-être des employés

media
Le siège social de Technip dans le quartier d'affaires de La Défense dans le nord de Paris. Wikimedia Commons

Technip France, l'entreprise de services pétroliers, a 6 mois pour améliorer la situation de ses salariés. L'entreprise, où les signes de mal-être des employés s'aggravent, est dans le collimateur de l'inspection du travail et sous le coup d'un procès intenté par les représentants du personnel.


Depuis 2015, Technip France a connu des réorganisations successives qui ont dégradé les conditions de travail des salariés. La fusion avec l'américain FMC technologies en 2017 a encore aggravé les choses.

Les syndicats dénoncent les crises de larmes, les arrêts maladie et les démissions accrues dans cette entreprise de 3 000 salariés composée à 80% de cadres. La raison invoquée est une charge de travail excessive, des heures supplémentaires non déclarées et une ambiance anxiogène autour des rumeurs de réduction de l'activité.

Alertée, l'inspection du travail donne 6 mois à Technip France pour prendre toutes les dispositions nécessaires à la maîtrise des risques psychosociaux constatés. Dans le même temps, les représentants du personnel ont assigné en justice la direction pour aveuglement devant la gravité de la situation.

Ainsi prise en tenaille, la direction de Technip affirme s'être déjà mise à l'évaluation des risques professionnels et à un plan d'action. Et pour éviter un procès nuisible à son image, la direction propose une médiation judiciaire.

Chronologie et chiffres clés