rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Pétrole Arabie saoudite Russie

Publié le • Modifié le

Pétrole: vers une remontée concertée de la production

media
L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et ses partenaires pourraient assouplir leur accord de limitation de la production. REUTERS/Ramzi Boudina

Avec la remontée des cours du pétrole, l’Opep, menée par l’Arabie saoudite et la Russie, envisagent d'assouplir les quotas de production qu'ils s'étaient imposés depuis janvier 2017 pour faire remonter le prix du baril. D'autant plus que la production vénézuélienne s'est effondrée et que des craintes pèsent sur la production iranienne.


L'accord de réduction volontaire de la production, décidé en janvier 2017 par l'Opep et la Russie pour redresser les cours a bien rempli son rôle. Le baril est repassé au-dessus des 80 dollars et il a pris près de 20% depuis la fin de l'année.

La limitation de la production a même dépassé l'objectif initial puisqu'il est actuellement à 150% du but fixé.

Ce succès est dû au respect des quotas, mais aussi à l'effondrement de la production du Venezuela et aux craintes d'une baisse de la production iranienne en raison des sanctions américaines.

Cela a entraîné une chute des stocks mondiaux. Remettre 1 million de barils par jour sur le marché, comme l'envisagent l’Arabie saoudite et la Russie, consisterait simplement à revenir à la réduction concertée entre les participants à l'accord, soit 1,8 million de barils par jour.

D'autant que la hausse des cours rend à nouveau compétitif le pétrole de schiste américain, lui ouvrant des gains de parts de marché. La décision de l'Opep devrait intervenir les 22 et 23 juin prochains.

(Ré) écouter et (re) lire : Pétrole: le chemin long et étroit de l’Opep (Chronique des matières premières)

Chronologie et chiffres clés