rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Ski: le Français Alexis Pinturault gagne son premier slalom depuis cinq ans à Val d'Isère
  • Crise au Liban: «Il faut que les autorités politiques se secouent» (Le Drian)
  • Pollution atmosphérique en Iran: écoles fermées dans plusieurs villes du pays, dont Téhéran
  • «L'hôpital public se meurt», avertissent 660 médecins prêts à démissionner dans une tribune publiée par le «Journal du dimanche»
  • Culture: l'actrice Anna Karina est morte d'un cancer à 79 ans (agent à l'AFP)

France Liban Saad Hariri Finances

Publié le • Modifié le

Conférence CEDRE: le Liban obtient onze milliards de dollars de dons et prêts

media
Le Premier ministre libanais Saad Hariri lors de son discours à la conférence des donateurs CEDRE, ce vendredi 6 avril, à Paris. Ludovic Marin/Pool via Reuters

Onze milliards de dollars de promesses de prêts et de dons. C'est ce qu'a obtenu le Liban à l'issue de la Conférence internationale CEDRE, vendredi 6 avril, à Paris. Une cinquantaine d'Etats et d'organisations internationales se mobilisaient pour aider le pays à financer son plan pluriannuel de développement. Une « urgence », selon Emmanuel Macron, le président français, pour préserver la stabilité d'un pays dont les infrastructures sont fragilisées par les crises régionales et notamment l'afflux des réfugiés de la Syrie voisine.


« Fructueuse », c'est ainsi que le président français Emmanuel Macron a qualifié cette conférence. La France a contribué à hauteur de 550 millions d'euros sous forme de prêts concessionnels et de dons.

« La conférence permettra de mobiliser un peu plus de 11 milliards d’engagements publics. Nous sommes collectivement derrière le Liban compte tenu de tous les défis du moment et de tous les défis de la région. C’est ce qui explique cette mobilisation inédite de la communauté internationale et la réussite de cette conférence. Mais c’est ce qui vous donne, et pardon de cela encore, une responsabilité tout aussi inédite, celle de préserver ce trésor qu’est le Liban dans la région par ce qu’il représente et ce qu’il constitue », a déclaré Emmanuel Macron.

Mais pour tirer le plus grand bénéfice du soutien international, le Liban doit maintenir le cap des réformes initiées par le gouvernement de Saad Hariri.

« La conférence CEDRE ne s’achève pas aujourd’hui. Plutôt, c’est un processus qui commence pour moderniser notre économie, réhabiliter nos infrastructures et libérer le potentiel du secteur privé pour qu’il mène une croissance durable et la création d’emplois pour les Libanais », a souligné le Premier ministre libanais.

Avant cela, un pas vers la consolidation des institutions doit être franchi : les premières élections législatives en 9 ans,ce sera le mois prochain.

(Re) lire : CEDRE, une conférence à Paris pour soutenir l'économie libanaise

Chronologie et chiffres clés