rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Gilets jaunes: le gouvernement propose une prime de 300 euros pour les forces de l'ordre mobilisées (amendement)
  • Foot/Angleterre: José Mourinho limogé par Manchester United (club)

Automobile Union européenne Pollution

Publié le • Modifié le

Automobile: un protocole d'homologation plus exigeant en Europe

media
La Commission européenne va mettre en place un nouveau protocole d'homologation des véhicules neufs. REUTERS/Mike Blake

Quelles normes antipollution pour les voitures ? Aux Etats-Unis, Donald Trump veut les assouplir, mais en Europe le scandale Volkswagen est passé par là. La Commission européenne a donc décidé de mettre en place un nouveau protocole d'homologation des véhicules neufs. Plus exigeant, il impose de nouveaux tests avec des normes plus basses. Sur le Vieux continent, cette procédure inquiète les constructeurs.


Jugé peu fiable par la Commission européenne, le protocole d'homologation actuel appelé NEDC, pour Nouveau cycle européen de conduite, va être abandonné au profit du WLTP, acronyme en anglais de Test de véhicules légers harmonisé au niveau mondial.

Ce nouveau protocole qui entrera en vigueur en septembre prochain doit réduire le fossé entre les mesures en laboratoires et celles effectuées en conditions réelles.

Mais sa mise en place inquiète les constructeurs européens. Ce changement de grille va modifier les résultats en affichant des taux d'émissions de polluants et de consommation de carburant supérieurs aux anciens même si les valeurs réelles n'ont pas changé. Cette hausse aura probablement une incidence sur le montant des malus. Pour éviter que ces taux grimpent en flèche, les constructeurs européens développent de nouveaux moteurs, mais ces modifications engendrent un surcoût.

Alors que l’Europe resserre les boulons, les Etats-Unis assouplissent les normes. Le nouveau dispositif WLTP qui aurait dû concerner les constructeurs américains ne sera pas mis en place car Donald Trump veut revenir sur les obligations antipollution instaurées sous la présidence Obama.

Cette déréglementation permettra de faire baisser le prix des voitures neuves aux Etats-Unis, ce qui ne sera pas le cas des véhicules produits en Europe et assujettis à cette nouvelle homologation.

► (Re) lire : Salon de Detroit: la fête des grosses voitures qui polluent