rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Commerce aux Etats-Unis: Amazon envisage d'ouvrir 3000 magasins sans caissier d'ici 2021 (Bloomberg News)
  • Commerce et échanges internationaux: les risques «s'intensifient» pour l'économie mondiale (OCDE)
  • Négociations du Brexit: le chancelier autrichien Sebastian Kurz confirme «un sommet spécial» en novembre 2018
  • Parlement européen: pour Laurent Wauquiez (LR), Orban «a toute sa place au PPE» («Figaro»)
  • Plusieurs centaines de migrants évacués ce jeudi matin du centre de la ville de Nantes
  • Procès Bygmalion: la décision sur les recours de Sarkozy a été reportée au 25 octobre (cour d'appel)
  • France-CSG: 300 000 retraités bénéficieront en 2019 d'un geste fiscal (Philippe)
  • Guerre commerciale: le patron d'Alibaba Jack Ma renonce à sa promesse de créer un million d'emplois aux Etats-Unis (Chine nouvelle)
  • Japon: le Premier ministre Shinzo Abe a été réélu à la tête de son parti (officiel)

Défense Commerce et Echanges

Publié le • Modifié le

Un rapport pointe la flambée des ventes d'armes au Moyen-Orient et en Asie

media
Les Etats-Unis détiennent à eux seuls 34% du marché des armes. (image d'illustration) DOMINICK REUTER / AFP

A Stockholm, le Sipri (l'institut international de recherche sur la paix) a rendu son rapport. Ce dernier révèle que les ventes d'armes au Moyen-Orient et en Asie ont explosé au cours des cinq dernières années, alimentées par la guerre et les tensions dans ces régions, souligne l'institut. Au niveau mondial, les ventes d'armes, en hausse depuis 2003, ont augmenté de 10% en volume sur la période 2013-2017, dans un marché qui reste très largement dominé par les États-Unis.


Les 3 premiers exportateurs mondiaux d'armements sont les États-Unis, la Russie, et la France selon le Sipri, qui a travaillé sur la période 2013-2017. Une période faste pour les industriels français de l'armement. La France totalise 6,7% du marché mondial de l'armement, suivie de l'Allemagne et de la Chine.

Les Etats-Unis détiennent à eux seuls 34% du marché. Après les nombreux contrats signés sous l'ère Obama, les livraisons de matériels militaires fabriqués aux Etats-Unis ont atteint leur plus haut niveau depuis la fin de la guerre froide. Ces armes, américaines ou européennes, partent vers le Moyen-Orient : Arabie saoudite, Egypte, Emirats Arabes Unis et Qatar.

Mais le premier importateur mondial est en Asie. Les commandes de l’Inde sont en hausse de 24%, raflées surtout par les Russes, même si les Etats-Unis ont multiplié par cinq leurs ventes d'armes dans ce pays ces cinq dernières années.

L'essentiel de l'armement chinois est exporté vers le Pakistan, mais 22 pays d'Afrique sub-saharienne ont passé des commandes majeures d'armements auprès de Pékin depuis 2013. Cela dit, les achats d'armes sont globalement en baisse de 22% sur le continent. En valeur, un peu moins des 3/4 des achats d'armements reviennent à trois pays : Algérie, Maroc, et Nigeria.

Armes: Qui vend ? Qui achète ?