rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

France Commerce et Echanges

Publié le • Modifié le

Le déficit commercial de la France s’est creusé en 2017

media
Les exportations de véhicules affichent leur plus forte hausse depuis 2010 (+12,6%), pour atteindre un montant total de 32,9 milliards en 2017. Reuters/Jacky Naegelen

La situation économique de la France est sur la bonne voie, mais certains indicateurs sont toujours dans le rouge. C’est le cas du déficit commercial qui s’est nettement creusé. C’est ce qui ressort des derniers chiffres dévoilés, ce 7 février, par les Douanes. Il s’établit à 62, 3 milliards d’euros en 2017, contre 48,3 milliards un an auparavant.


C'est le plus mauvais résultat enregistré depuis cinq ans. Si les exportations ont augmenté de 4,5%, les importations ont, de leur coté, progressé de 6,8%. 

La facture énergétique est la première en cause.  Les prix élevés du pétrole ont, en effet, entrainé une hausse des importations. La fermeture de centrales nucléaires pour maintenance en début d'année a, également, favorisé, les achats d'énergie, qui ont augmenté de 24,5%, au total.

En 2017, pour une fois, ce ne sont pas les ventes du secteur aéronautique qui constituent le point fort des exportations françaises. Ce sont les ventes de biens intermédiaires, les produits alimentaires, l'industrie automobile et le secteur du luxe qui sont en bonne santé.

Ces mauvais chiffres montrent le décrochage de la France, face à ses voisins européens qui dégagent des excédents historiques. La concurrence est rude dans la zone euro. La France perd des parts de marché face à 'Espagne qui produit des biens de moindre qualité, mais à des prix inférieurs grâce à un faible cout du travail. De l'autre côté, l'Allemagne reste la championne du haut de gamme.

Un des points d'explication est aussi que finalement l'économie française va mieux, l'investissement est repart et ça génère des importations. On voit par exemple sur les biens d'équipement, les entreprises investissent et il y a beaucoup de ses équipement qui sont importés. Donc on a aussi ce paradoxe : dans les périodes de reprise, vous pouvez avoir une dégradation de cette balance commerciale.
Mathieu Plane, directeur adjoint du département analyses et prévisions de l'OCDE 07/02/2018 - par Patricia Lecompte Écouter

Chronologie et chiffres clés