rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Arabie saoudite Entreprises

Publié le • Modifié le

Arabie saoudite: prise de contrôle du groupe Ben Laden

media
L'immeuble du groupe saoudien Ben Laden à Dubai, aux Emirats arabes unis, en 2004 (photo d'illustration). Bertil Videt / Wikimedia Commons

L'Etat saoudien est en train de prendre le contrôle du puissant groupe de BTP détenu par la famille Ben Laden. Un nouvel épisode suivant la «rafle des princes» en novembre dernier au cours de laquelle des dizaines de personnalités ont été arrêtées dans le cadre d'une campagne anticorruption.


Le groupe Ben Laden, la plus importante entreprise de construction d'Arabie saoudite, est désormais dirigé par un comité de cinq membres, dont trois représentants du gouvernement saoudien.

En effet, le dirigeant du groupe, Bakr Ben Laden, ainsi que d'autres membres de la famille sont détenus depuis l'opération anticorruption de novembre. Un transfert d'actions du groupe jusqu'ici à 100% familial aurait également été effectué au profit de l'Etat saoudien. Et cela, explique-t-on, afin apurer la dette envers l'Etat contractée par le groupe Ben Laden pour des cotisations non acquittées à hauteur de 30 milliards de dollars.

Le groupe Ben Laden précise qu'il va poursuivre les projets actuellement en cours dans le royaume, dont les travaux de la grande mosquée de La Mecque. Depuis la rafle de novembre, la plupart des personnalités arrêtées ont accepté un « arrangement » financier en échange de leur libération.

Des analystes s'interrogent : cette prise de contrôle sous pression d'une entreprise est-elle la première d'une série et la méthode risque-t-elle d'être étendue à d'autres magnats saoudiens ?

Chronologie et chiffres clés