rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Brésil Etats-Unis Pétrole Corruption Finances

Publié le • Modifié le

Petrobras va verser près de 3 milliards à une «class action» américaine

media
Petrobras a proposé deux versements de 983 millions de dollars et un troisième de 984 millions. REUTERS/Ueslei Marcelino

Le géant pétrolier brésilien Petrobras s'apprête à payer près de 3 milliards de dollars américains à une « class action » constituée d'investisseurs américains, suite au scandale de corruption révélé en mars 2014. Petrobras espère mettre un terme à une bataille juridique de plusieurs années avec ses actionnaires américains.


Sous la présidence Lula, jusqu'en 2011, Petrobras et des entreprises brésiliennes du BTP œuvraient sur de grands chantiers d'infrastructures publiques. Mais en 2014, le scandale éclate et révèle que des dirigeants du pétrolier national ont accordé des contrats juteux aux entreprises du Bâtiment et travaux publics qui surfacturaient leurs prestations en échange de versement de pots-de-vin aux partis de la coalition gouvernementale.

Depuis 2014, la justice brésilienne tente de démêler cette tentaculaire affaire de corruption et de blanchiment d'argent baptisée affaire Petrobras.

Suite aux investigations de la justice brésilienne, des patrons et des responsables politiques ont été emprisonnés, mais cela n'a pas suffi à éteindre la colère de nombreux investisseurs américains qui se sont constitués en « class action » pour obtenir réparation. Ces actionnaires affirment avoir perdu beaucoup d'argent après les révélations de la justice brésilienne.

Petrobras vient d'accepter de verser 2,95 milliards de dollars pour dédommager les plaignants américains. Si l'accord est approuvé par le tribunal de New-York, ce sera le 4e plus gros règlement pour fraude aux Etats-Unis.

Petrobas espère tourner définitivement la page de ce scandale, d'autant qu'il a déjà réglé une douzaine de procès individuels aux Etats-Unis.

Chronologie et chiffres clés