rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Kenya: au moins quatre personnes tuées dans un bidonville de Nairobi (police)
  • Inde: malgré le brouillard de pollution, le semi-marathon de Delhi a bien eu lieu
  • Zimbabwe: la ligue des jeunes de la Zanu-PF appelle Robert Mugabe à démissionner

Chine Automobile

Publié le • Modifié le

Volkswagen rappelle 1,82 million de véhicules en Chine

media
En Chine, le constructeur allemand était déjà visé par le rappel, annoncé en mars par l'Aqsiq, de 572—000 voitures Audi. REUTERS/Kacper Pempel/File

Volkswagen et ses deux joint-ventures avec les constructeurs chinois FAW et SAIC vont rappeler de très nombreux véhicules à partir de décembre en raison de pompes à essence potentiellement défectueuses, a indiqué l'Administration chinoise pour le contrôle de la qualité, l'inspection et la quarantaine (Aqsiq).


Parmi les véhicules concernés figurent près de 860 000 Magotan et quelque 810 000 Passat fabriqués en Chine entre 2007 et 2015, mais également des voitures importées de marques Volkswagen CC et Magotan, précise le communiqué de l'agence étatique.

Cette mesure intervient parallèlement au rappel, annoncé la semaine dernière, de 281 000 véhicules aux Etats-Unis pour des raisons similaires.

Volkswagen et ses coentreprises procéderont au remplacement gratuit des pompes à essence, susceptibles, selon le régulateur, de provoquer des calages du moteur en raison de dysfonctionnements de composants électroniques.

Le problème a été découvert à la suite d'une enquête des autorités chinoises lancée en avril 2016, a souligné le régulateur.

Déjà visé

En Chine, le constructeur allemand était déjà visé par le rappel, annoncé en mars par l'Aqsiq, de 572 000 voitures Audi pour un problème de toits ouvrants. Le groupe avait par ailleurs annoncé, également en mars, le rappel de 681 000 voitures en Chine en raison d'une possible surchauffe des pompes de refroidissement.

Ces derniers rappels constituent un nouveau revers pour Volkswagen, encore ébranlé par le scandale du « dieselgate » après la découverte d'un logiciel tricheur déjouant les normes de pollution.

(avec AFP)

Chronologie et chiffres clés