rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Union européenne Chine Commerce et Echanges Fiscalité matières premières

Publié le • Modifié le

Acier: l'UE prend des mesures pour lutter contre le dumping chinois

media
Un employé d'une aciérie chinoise, le 24 avril 2009 (photo d'illustration). Reuters

L’Union européenne a décidé d'imposer des droits antidumping sur les importations d’acier chinois. Après les Etats-Unis pour l'aluminium, c'est au tour des Européens d'accuser la Chine de concurrence déloyale qui affaiblit leur industrie.


L’Union européenne va imposer des droits d’importation provisoires, entre 17 et 28%, sur les aciers chinois résistants à la corrosion. Ces droits, annoncés le 9 août 2017, vont entre autres toucher les sociétés Hesteel Group, Shougang Group et Shagang Group. Celles-ci ont 25 jours à compter de l'annonce pour contester la décision européenne.

Ces nouvelles impositions font suite à huit mois d’une enquête qui considère que les industriels chinois de l’acier ont bénéficié de subventions indues. Globalement, l'acier chinois représente plus de la moitié des importations de ce métal dans l'Union européenne. Des importations qui ont, de plus, augmenté de 45% en 2017, d'après une banque d’investissement.

En imposant des droits antidumping, Bruxelles veut restreindre le flot d’importations d'acier chinois à bas prix. Ainsi selon l'UE, les prix de l'acier pourront remonter afin de redresser l'industrie européenne. Cette mesure suit celle prise par les Américains ce mardi 8 août. Ils ont augmenté les droits de douane des importations chinoises d'aluminium. Washington accuse les industriels chinois de l'aluminium de bénéficier de subventions allant jusqu’à 80% de leur produits.

Chronologie et chiffres clés