rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

France Edouard Philippe Finances Fiscalité

Publié le • Modifié le

France: Edouard Philippe annonce un «souffle fiscal» de 11 milliards d'euros

media
Le Premier ministre Edouard Philippe à l'Assemblée nationale, mercredi 12 juillet 2017. REUTERS/Charles Platiau

Un souffle fiscal pour donner confiance. C'est la philosophie du gouvernement français en terme budgétaire. Le Premier ministre Edouard Philippe s'en explique dans les colonnes du journal Les Echos, ce mercredi 12 juillet.


Taxe d'habitation, réforme de l'impôt sur la fortune (ISF), Edouard Philippe annonce que la pression fiscale sera réduite de près de 11 milliards d'euros en 2018.

L'idée, explique le Premier ministre, est de créer un « souffle fiscal », un appel d'air en faveur de l'investissement, de l'emploi et de la croissance. La fiscalité est un des éléments de la stratégie du nouvel exécutif, avec le plan d'investissement, la réforme du Code de travail, les réformes sociales engagées.

« Nous voulons donner confiance aux acteurs économiques avec de la visibilité et des engagements précis », explique Edouard Philippe, rappelant que « la confiance ne se décrète pas, qu'elle se crée puis se constate ».

Pour financer ces baisses d'impôts, le Premier ministre mise justement sur la croissance, - 1,6% cette année, conformément à la dernière prévision de l'Insee, puis 1,7% en 2018 -, et sur la maîtrise du déficit.

Le gouvernement vise un déficit de 2,7% l'an prochain, ce qui représente un effort de 20 milliards d'euros l'an prochain. Les réformes fiscales engagées lors du précédent quinquennat seront menées, y compris la baisse de l'impôt sur les sociétés à 25% contre 33% aujourd’hui.

A (re) lire : France: économies dans les ministères pour respecter les engagements européens

Chronologie et chiffres clés