rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Urgent
Etats-Unis: mort de Jerry Lewis, humoriste et acteur américain très populaire, à l'âge de 91 ans, à Las Vegas

France Finances

Publié le • Modifié le

Bercy lance un appel à candidatures pour la présidence du gendarme de la Bourse

media
Le siège de l'Autorité des marchés financiers (AMF) à Paris. ERIC PIERMONT / AFP

C'est du jamais vu à ce niveau de l'administration. Le ministère de l'Economie et des Finances lance un appel à candidatures pour la présidence de l'Autorité des marchés financiers (AMF). Habituellement, le président de la République désigne le nouveau président par décret après consultation des commissions des finances du Parlement. Mais cette fois, donc, à la manière d'une entreprise, les candidats devront envoyer leur dossier avant d'être convoqués pour un entretien.


Depuis qu'elle existe, l'AMF, ou « le gendarme de la Bourse français » comme on la surnomme, a toujours été dirigée par des hauts fonctionnaires. Dernier en date Gérard Rameix qui doit passer la main début août.

Rien ne dit que le changement de procédure modifiera cette issue, mais le gouvernement entend au moins faire en sorte que les jeux soient les plus ouverts possible.

Et c'est par une petite annonce que le ministère de l'Economie a appelé à déposer sa candidature d'ici le 23 juin à l'adresse mail de la direction du Trésor. Ce qui permet en principe à tout le monde de postuler.

Une innovation qui s'inspire du monde de l'entreprise, mais qui vise plus de transparence. En effet, la compétence et l'expérience des candidats seront ensuite étudiées par un panel de professionnels dirigés par Jacques de Larosière, l'ancien gouverneur de la Banque de France et ex-directeur général du FMI.

Ensuite, la procédure habituelle suit son cours et les commissions permanentes de l'Assemblée nationale et du Sénat sont consultées avant que le président de la République ne tranche.

Chronologie et chiffres clés