rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Le Japon prévoit un budget record de 46 milliards de dollars pour renforcer sa défense antimissile contre la menace nord-coréenne (Nikkei)
  • Inde: Rahul Gandhi devient le président du parti du Congrès (opposition)

Etats-Unis FMI Donald Trump

Publié le • Modifié le

La mise en garde du FMI à l’administration Trump

media
Le FMI met en garde l'administration Trump, au pouvoir depuis cent jours. REUTERS/Yuri Gripas

Le FMI met en garde l'administration Trump, au pouvoir depuis cent jours. Le Fonds et la Banque mondiale tiennent actuellement leurs assemblées de printemps à Washington. Le FMI reconnaît que les projets d'infrastructures et de relance sont de nature à soutenir l'économie et la croissance. Mais il assortit ces prévisions optimistes d'une série de réserves.


Certains aspects de la nouvelle politique économique américaine pourraient augmenter le risque financier, et donc menacer la stabilité financière, selon le FMI. En premier lieu les baisses d'impôts promises par Donald Trump, pour les particuliers mais aussi les entreprises.

Des baisses d'impôts pour encourager les sociétés à relocaliser aux Etats-Unis. Certains pourraient être tentés d'utiliser les gains et rentrées d'argent réalisées autrement qu'en réinjectant cet argent dans l'économie réelle, en investissant par exemple dans des produits moins sûrs, à risques.

Tentation d'autant plus vive que la loi Dodd Frank adoptée sous Barack Obama dans la foulée dans la crise des subprimes pour mieux encadrer la finance, Donald Trump souhaite la réviser en profondeur.

Selon le FMI, la grande relance fiscale promise par Donald Trump, sans garde-fou, pourrait faire déraper le déficit, l'inflation, augmenter les taux d'intérêt, peser sur la consommation, et ainsi relancer un cercle vicieux déjà éprouvé.

Chronologie et chiffres clés