rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Russie: la banque centrale du pays renfloue Promsviazbank, neuvième banque russe
  • Industrie: LafargeHolcim va réorganiser la structure de sa direction
  • Airbus: le président exécutif Tom Enders ne va pas renouveler son mandat en 2019

Iran Energies Hassan Rohani matières premières Qatar

Publié le • Modifié le

Iran: augmentation de la production de gaz à Pars Sud

media
Pars Sud, propriété de l'Iran et du Qatar, est le plus grand gisement de gaz naturel au monde. AFP PHOTO / ATTA KENARE

Le président iranien Hassan Rohani a inauguré dimanche 16 avril cinq nouvelles phases du champ gazier Pars Sud, ce qui va permettre à l'Iran d'augmenter sensiblement sa production. Téhéran compte sur l'assouplissement des sanctions internationales pour attirer les grandes compagnies énergétiques afin de développer le secteur gaz-pétrole.


Le champ offshore de Pars Sud, dont l'exploitation est partagée entre l'Iran et le Qatar dans les eaux du Golfe, contient environ 14 000 milliards de m3 de gaz, soit 8% des réserves mondiales.

Avec la mise en service de cinq phases supplémentaires du gisement, l'Iran va pouvoir rattraper le niveau de production déjà atteint par le Qatar sur sa partie. L'Iran détient les deuxièmes réserves mondiales de gaz, après la Russie, et les quatrièmes réserves de pétrole au monde. Le pays cherche à attirer les grandes compagnies internationales pour les développer.

L'assouplissement des sanctions internationales depuis janvier 2016 a fait naître de grands espoirs, y compris du côté des géants énergétiques qui se portent volontiers candidats.

Mais l'arrivée à la Maison-Blanche de Donald Trump fait craindre un nouveau durcissement. Ainsi le groupe français Total, qui avait conclu un accord avec l'Iran pour l'exploitation d'une phase de Pars Sud, conditionne maintenant sa signature à une décision américaine sur les sanctions contre l’Iran.

Chronologie et chiffres clés