rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Etats-Unis: Washington veut que la Corée du Nord revienne «sur le chemin du dialogue» (ministres)
  • Turquie: suspension de plus de 9100 policiers accusés de lien avec Gulen (officiel)
  • Les forces kurdes appellent à une zone d'exclusion aérienne dans le nord de la Syrie (communiqué)

Venezuela Etats-Unis Pétrole Finances

Publié le • Modifié le

Venezuela: annulation de la condamnation à payer 1,4 million de dollars à Exxon

media
Raffinerie d'ExxonMobil au Texas. REUTERS/Jessica Rinaldi

Le Venezuela ne devra pas payer 1,4 million de dollars de dédommagement à la compagnie pétrolière américaine ExxonMobil. Le Venezuela a été condamné à verser cet argent pour la nationalisation d'un champ pétrolier sous l'ère de Chavez. L'instance d'appel de la même juridiction d'arbitrage qui s'était exprimée il y a trois ans vient d'annuler son jugement.


Le Venezuela a toujours soutenu que l'indemnisation demandée par ExxonMobil avait été excessive. L'annulation de sa condamnation est donc considérée par Caracas comme une victoire.

« Le Venezuela prend acte de cette décision qui représente une victoire judiciaire du droit souverain et fondamental de notre pays à défendre ses ressources énergétiques », a déclaré Ernesto Villegas, ministre de la Communication :

En 2007, le gouvernement Chavez a exproprié ExxonMobil du champ pétrolier Cerro Negro. Le géant américain a porté plainte devant le Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements, Cirdri. Saisi en 2014, ce tribunal d'arbitrage a condamné le Venezuela à verser 1,4 million de dollars plus 200 millions d'intérêts à la compagnie américaine au titre des réparations. C'est cette décision qui vient d'être partiellement annulée.

Toutefois, les affaires similaires impliquant d'autres groupes sont en cours. Récemment, le Venezuela a été condamné à payer plus d'un milliard de dollars avec les intérêts à la compagnie minière canadienne Rusoro pour l'avoir expropriée de ses mines d'or nationalisées sous Chavez.

→ (Re) lire : Rex Tillerson, ex-PDG d'ExxonMobil, à la tête de la diplomatie américaine

Chronologie et chiffres clés