rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

France Energies Emploi et Travail Syndicats Questions sociales

Publié le • Modifié le

EDF prévoit de supprimer 5100 postes sur 3 ans

media
EDF va amplifier et prolonger d'un an son plan de réduction d'effectifs annoncé l'an dernier, REUTERS/Charles Platiau

En France, EDF prévoit 5 100 suppressions de postes d'ici 2019 de source syndicale. La direction d’EDF présente, ce jeudi matin 2 février, en Comité central d’entreprise (CCE) son plan d’économie pour les deux ans à venir. Les syndicats sont remontés.


Cinq mille cent suppressions, c'est plus que les annonces faites par la direction il y a douze mois. Au début de l’année dernière, le groupe français avait prévu entre 2 300 et 4 200 suppressions pour la période 2016-2018.

Ces efforts de toute évidence ne suffiront pas pour remettre le groupe à flot. Le nouveau plan d'économie court désormais sur la période 2017 fin 2019, il pourrait concerner jusqu’à 6,3% des effectifs. Presque tous les secteurs seront impactés : l’activité du tertiaire, services et espaces de vente par exemple, sera le plus touchée. « La recherche et le développement seront aussi touchés, au même titre que l’ingénierie », regrette un syndicaliste de Force ouvrière (FO), joint par RFI.

Le syndicat accuse la direction et l’Etat actionnaire de mener des choix d’investissements hasardeux qui ont plombé les comptes de l’entreprise. EDF est très endettée et doit assumer les lourds investissements dans le parc nucléaire français. Le géant français de l'énergie fait aussi face à d'importants défis. Ils sont liés notamment à la chute des prix du marché, mais aussi à la concurrence, de plus en plus compétitive.

Chronologie et chiffres clés