rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Syrie/chimique: vote vendredi de l'ONU sur une prolongation d'un mois du mandat des enquêteurs (diplomates)
  • Le maire de Caracas, en fuite du Venezuela, va partir en Espagne (porte-parole)
  • Zimbabwe: la plupart des sections régionales du parti au pouvoir demandent à Mugabe de partir (TV d'Etat)
  • Syrie: 26 morts dans un attentat de l'EI contre des déplacés (OSDH)

Publié le • Modifié le

XV de France: Novès a "vu une équipe"

media
Le sélectionneur de l'équipe de France de rugby Guy Novès avec François Trinh Duc, le 14 novembre 2017 à Lyon AFP

Le sélectionneur Guy Novès, "admiratif de l'engagement des joueurs", a déclaré mardi avoir "vu une équipe" en ce XV de France bis, battu d'une courte tête par la réserve de la Nouvelle-Zélande à Lyon (23-28) après avoir livré un gros combat.

Q: Etes-vous déçu de la défaite ou satisfait d'avoir fait jeu égal avec les All Blacks?

R: "Je ne sais pas si quelque chose l'emporte. On est déçu, car la Nouvelle-Zélande est au-dessus en terme de qualité technique, mais au niveau de qualité mentale et de la volonté, ce soir (mardi) l'équipe de France était au-dessus. Mais dès qu'on se relâche un peu, avec la fatigue, ils (les All Blacks) marquent immédiatement. Travailler dans ces conditions (préparation raccourcie, NDLR) avec des garçons investis comme ce soir, c'est très agréable. J'ai senti des gars qui en veulent, qui veulent y arriver, ouverts à beaucoup de choses, même malgré la défaite. Même si on ne joue pas, nous, au rugby depuis 7 ans, et qu'on n'est pas ensemble depuis six mois, surtout qu'on a eu deux jours de préparation, je suis content des valeurs qu'on a pu exprimer."

Q: Des joueurs présents pourront-ils de nouveau jouer samedi?

R: "Les gars sont cuits, ils ont laissé des plumes. J'ai toujours dit que ce match nous servirai d'évaluation, donc tous les joueurs ont marqué des points, certains plus que d'autres. Il y a des places à récupérer contre l'Afrique du Sud (samedi) et le Japon (25 novembre), et aussi à l'avenir. Demain (mercredi) on donnera une liste de 31, plus Tolofua (qui joue en Angleterre et n'est donc pas concerné par la convention Ligue/Fédération, NDLR). On essaiera de faire le groupe le plus équilibré, en fonction de la fraîcheur et des performances. Mais je ne suis pas certain que les mecs de ce soir puissent rééditer la même performance dans cinq jours. On va se donner 24 heures de réflexion."

Q: Au plan mental, ce match peut-il vous servir pour samedi?

R: "On peut l'imaginer. C'est sûr qu'on ne peut rien faire en rugby si on ne met pas d'engagement. Je suis admiratif de l'engagement des joueurs, qui ont tous des poches de glace sur la tête, les épaules , partout. On a tous à apprendre, ceux sur le terrain et ceux qui ne le sont pas, ceux qui regardent, qui commentent. Sans ce genre d'état d'esprit, on n'a jamais de résultat. Ce soir, j'ai vu une équipe. C'est comme ça que l'équipe de France reverra un jour un peu le soleil. On sort d'une tournée d'été très compliquée, là on joue contre les meilleurs du monde, donc pour se refaire une santé il faut passer par cet état d'esprit. Si on ne l'a pas, vu les lacunes techniques que nous avons, on ne pourra pas rivaliser."

Propos recueillis en conférence de presse