rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Cinéma États-Unis Culture

Publié le • Modifié le

Cinéma: 2019, l'année de l'hégémonie pour les studios Disney

media
Les acteurs Robert Downey Jr., Chris Evans, Mark Ruffalo, Chris Hemsworth, Scarlett Johansson, Jeremy Renner et le président des studios Marvel Kevin Feige, en avril 2019 à Hollywood pour le dernier film Avenger. REUTERS/Mario Anzuoni/File Photo

Avengers : Endgame, Aladdin, Le Roi lion... Les succès des studios Disney s'enchaînent et battent tous les records. Entre ses remakes de ses classiques animés, le rachat récent de la Fox et les sorties de suites extrêmement attendues, Disney s'impose comme le nouveau mastodonte du cinéma mondial, et met la pression sur ses concurrents.


S'il vient d'être battu sur le sol français par Le Roi lion, Avengers : Endgame peut toujours se targuer d'être devenu le film le plus rentable de l'histoire. Le symbole d'une année record pour Disney, qui a réalisé depuis janvier 2019 plus de 7 milliards de recettes, soit plus que sur l'ensemble de l'année 2016.

Sur le territoire américain, le studio occupe une part deux fois supérieure à celles de ses concurrents Warner et Universal. Comme le rapporte Buzzfeed News, les deux seuls succès de cette année étrangers à Disney sont des films d'action ou d'horreur, loin du grand public du studio de Mickey.

Un constat qu'a bien compris Sony, qui a placé la sortie américaine du nouveau film de Quentin Tarantino deux semaines après celle du Roi lion, ce qui lui a offert une deuxième place au box-office.

S'orienter vers des films moins familiaux pourrait suffire aux rivaux de Disney, en espérant un essoufflement du géant du cinéma. Les prochaines sorties du géant ne se distinguent pas par leur originalité, puisqu'il s'agit de nouvelles versions de Mulan et de La Petite Sirène, ainsi que des suites de La Reine des neiges et de Star Wars.

► À lire aussi : Disney entame son divorce de Netflix

Chronologie et chiffres clés