rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Culture Madagascar Italie Arts Plastiques

Publié le • Modifié le

Biennale de Venise: le premier pavillon de Madagascar

media
Joël Andrianomearisoa cite notamment comme source d’inspiration le palais d’Ilafy, en bois brulé, du roi Radama II, à Antananarivo. RFI/Sébastien Jédor

C’est une première dans le monde de l’art contemporain. Pour la première fois, Madagascar dispose d’un pavillon national à la Biennale internationale d’art de Venise, en Italie, parmi 89 autres nations. Ce pavillon est confié à l’artiste Joël Andrianomearisoa, 42 ans.


Dans le pavillon malgache, de fins rideaux noirs pendent du plafond. J’ai oublié la nuit, c’est le titre de l’œuvre de Joël Andrianomearisoa, réalisée avec des milliers de feuilles de papier de soie, comme de sombres aquarelles.

Lire aussi : Culture : le Ghana dans la cour des grands à la Biennale de Venise

« Dans la pièce, je suggère de vêtements oubliés, un livre ouvert un peu abandonné, je suggère aussi des murs qui sont brûlés. À partir de là, fait-on appel à Madagascar ? Au monde ? Au fond de nous-même, je pense que nous sommes dans un esprit malgache qui parle en tous les cas au monde. Et un monde aussi qui parle à Madagascar. »

Un pan de l’histoire des royaumes malgaches

Architecte de formation, Joël Andrianomearisoa évoque également, avec ces rideaux noirs, un palais d’Antananarivo et un pan de l’histoire des royaumes malgaches.

► Lire aussi : Enfin la reconnaissance pour les arts de Madagascar ?

« Il y a une référence très directe. C’est un palais qui s’appelle le palais d’Ilafy qui est le palais du roi Radama II qui se trouve à Antananarivo, qui est un palais noir, qui est fait avec du bois brûlé. C’est un palais qui me fascine, esthétiquement. Mais le roi Radama me fascine aussi, parce que c’est le premier roi qui est aussi un esthète, un peu provocateur, avec ses amants et ses fêtes. J’aime cette attitude d’une histoire qu’on n’a peut-être pas voulu raconter. »

► Lire aussi : «The Dizzy Brains», une révolte musicale à «Madagascar, pays punk»

Pour revenir à la situation actuelle à Madagascar, pour pallier le manque de fonds publics, le pavillon malgache a été financé presque entièrement par des mécènes privés.

A écouter aussi l'Invité Culture: Joël Andrianomearisoa, premier artiste Malgache à la Biennale de Venise

Cliquez sur l'image pour accéder au diaporama :
Madagascar et le Ghana rayonnent à la Biennale de Venise. RFI/Sébastien Jédor

La 58e Biennale internationale d’art contemporain de Venise ouvre ses portes pour les professionnels le 7 mai. L’ouverture grand public est du 11 mai au 24 novembre 2019.

Chronologie et chiffres clés