rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Cyclone au Mozambique: le bilan «pourrait dépasser le millier de morts» selon le président Nyusi
  • Russie: Vladimir Poutine promulgue 2 lois, l'une contre les «fausses nouvelles» et l'autre punissant les «offenses aux symboles de l'Etat»
  • EasyJet annonce se retirer des discussions sur la reprise d'Alitalia
  • Pays-Bas: trois morts et neuf blessés durant les fusillades à Utrecht (maire)
  • Un homme originaire de Turquie recherché après les fusillades d'Utrecht (police néerlandaise)
  • Syrie: l'armée «libèrera» les zones kurdes par la «force» ou par des «accords» (ministre)
  • «Gilets jaunes»: le coût des dégâts liés aux manifestations estimés à 170 millions d'euros par la fédération française de l'assurance (FFA)
  • En France, le chanteur congolais Koffi Olomidé a été condamné à 2 ans de prison avec sursis pour agressions sexuelles sur mineure de 15 ans

Cinéma Culture

Publié le • Modifié le

«Crazy Rich Asians», quand les minorités font recette au cinéma

media
Awkwafina et Constance Wu dans «Crazy Rich Asians» de Jon M. Chu. Warner Bros. Entertainment Inc. and Kimmel Distribution, LLC

C’est un film-phénomène qui est sorti cette semaine dans les salles en France. La comédie romantique « Crazy Rich Asians », de Jon M. Chu raconte l’histoire de Rachel, une jeune New-Yorkaise d’origine chinoise. Lors d’un voyage à Singapour, elle découvre que son fiancé est en fait l’un des milliardaires les plus en vue de l’île.


Tempête sur les réseaux sociaux, déferlement médiatique et immense succès public, plus de 234 millions de dollars de recettes. Depuis le 7 août, date de sa sortie aux États-Unis, Crazy Rich Asians est devenu un véritable phénomène de société.

Cette comédie romantique adaptée d’un best-seller de Kevin Kwan, Singapour millionnaire, raconte comment Rachel Chu, New-Yorkaise d'origine chinoise, accepte de rendre visite à la famille de son petit ami, à Singapour. Surprise, elle va découvrir que celui-ci est l'héritier richissime d'une famille de promoteurs immobiliers d'origine chinoise parmi les plus riches d'Asie, et se trouver confrontée à un milieu dont elle ignore tout.

Un casting intégralement composé d’acteurs d’origine asiatique

Alors qu’importe si, par moment, on a l’impression de feuilleter les pages d’un magazine de mode, ce qui fait de Crazy Rich Asians un phénomène à la portée politique indéniable, c’est son casting intégralement composé d’acteurs d'origine asiatique avec Constance Wu, Michelle Yeoh et Henry Golding.

Beaucoup ont en tête un autre tournant qu'a pris Hollywood cette année avec Black Panther, son casting 100 % afro-américain et ses recettes colossales. Désormais, les minorités font recette sur le grand écran. Et les producteurs n’en doutent pas : la suite de Crazy Rich Asians est déjà en préparation.