rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Culture Musiques Royaume-Uni France

Publié le • Modifié le

Festival Interceltique de Lorient: la culture galloise à l’honneur

media
Le Pays de Galles, invité d'honneur du Festival Interceltique de Lorient 2018. RFI/Sebastien Jedor

Ils sont Bretons, Irlandais ou Galiciens. Les Celtes du monde entier ont rendez-vous à Lorient, dans l’ouest de la France, jusqu’à dimanche 12 aout pour le Festival Interceltique. C’est l’un des rendez-vous les plus populaires de l’été avec au moins 700 000 visiteurs attendus ! Cette année, le Pays de Galles, nation de trois millions d’habitants dans l’ouest (encore) de la Grande-Bretagne, est l’invité d’honneur avec plus de 200 artistes présents à Lorient.


avec notre envoyé spécial à Lorient, Sébastien Jédor

La langue galloise résonne un peu partout à Lorient et c’est normal : le Gallois est la plus parlée des langues celtiques, surtout chez les jeunes !

Un motif de fierté, pour Antwn Owen-Hicks, responsable de la délégation du Pays de Galles. « Il y a tout un mouvement pour promouvoir la langue galloise. L’enseignement en gallois est d’un très bon niveau. Aujourd’hui, 40% des moins de 16 ans parlent gallois ».

Dans le pavillon du Pays de Galles résonnent les notes d’une harpe triple, l’instrument national gallois. Delyth Jenkins en joue en virtuose. « La harpe, que je joue, est appelée la harpe celtique. C’est avec cet instrument qu’on joue la musique traditionnelle. Moi, je joue des airs traditionnels du Pays de Galles. Mais j’écris aussi des mélodies qui sont inspirées par la tradition. Quand j’écris, je suis inspirée par le paysage, la famille, la littérature, et plein d’autres choses. »

Une inspiration, une passion que Delyth Jenkins a transmise à sa fille, Angharad, avec qui elle se produit aussi en duo.

Le festival de Lorient, c'est jusqu'au 12 août

Chronologie et chiffres clés