rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Bande dessinée Congo-Brazzaville RCA France Histoire Culture Littérature

Publié le • Modifié le

«Le rapport Brazza», une BD raconte les tragédies du colonialisme français

media
Détails de deux planches issues de la BD « Le rapport Brazza », récit de Tristan Thil, dessin de Vincent Bailly. Futuropolis

Est-ce le premier secret d'État de la Françafrique ? C'est en tout cas ainsi que Vincent Bailly et Tristan Thil sous-titrent leur album de bande dessinée. « Le rapport Brazza » revient sur un scandale ayant ébranlé la France en 1905 : la découverte de meurtres ignobles commis au Congo et dans l'actuelle Centrafrique par deux administrateurs coloniaux français.


Paris 1905. L'affaire Gaud et Toqué scandalise l'opinion. Fernand Gaud et Georges Toqué sont deux administrateurs coloniaux qui ont exécuté un homme de manière barbare au nord de Bangui, deux ans auparavant.

Le gouvernement dépêche une mission d’enquête parlementaire au Congo. Le but : faire la lumière sur ces événements et en démontrer le caractère isolé.

Des découvertes macabres

C'est un explorateur humaniste qui prend la tête de cette mission : Pierre Savorgnan de Brazza. Pendant quatre mois, il va interroger de nombreux témoins et surtout multiplier les découvertes macabres…

« Pour avoir une main-d’œuvre pour travailler dans les exploitations du caoutchouc, on envoie les forces armées dans les villages, enlever les femmes et les enfants, les retenir en otages pour forcer les hommes à travailler, explique Tristan Thil, le scénariste du rapport Brazza. »

Un système colonial et un rapport censuré

À Bangui, plus d’une cinquantaine de femmes et d’enfants sont morts. « Oui, parce que les conditions de détention sont telles que, en vérité, la plupart des personnes retenues décèdent du fait des mauvaises conditions. »

De mauvaises conditions et un système colonial qui scandalisent Pierre Savorgnan de Brazza. Malheureusement, il meurt avant de pouvoir rendre public son rapport qui sera censuré, le scandale étouffé. Une historienne retrouve le rapport en 1966. Grâce à elle, Tristan Thil et Vincent Bailly y ont eu accès et dévoilent au grand public dans une bande dessinée les tragédies du colonialisme français.

Vincent Bailly (dessin) et Tristan Thil (récit), les auteurs de la BD « Le rapport Brazza ». Futuropolis

► Les colons au rapport, Vous m'en direz des nouvelles, rfi, 28/6/2018
Écouter notre interview avec Tristan Thil dans Invité Culture, rfi, 2/8/2018

Tristan Thil et Vincent Bailly : Le rapport Brazza, récit de Tristan Thil, dessin de Vincent Vailly, éditions Futuropolis, 144 pages.

Chronologie et chiffres clés