rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Avignon 2018 Théâtre Culture

Publié le • Modifié le

Le Festival Off d’Avignon, le poumon économique de la ville

media
Dans les rues d’Avignon, la troupe Les Polycandres font la pub pour leur pièce « La Cantatrice chauve » d’Ionesco, jouée à l'Archipel Théâtre. Siegfried Forster / RFI

Le Festival d’Avignon a démarré depuis une semaine. Et si la programmation du « In » constitue la vitrine artistique du Festival avec sa quarantaine de spectacles, le Off et ses 1538 spectacles fait l’ambiance de la ville et son poumon économique. Mais que représente cette profusion pour les artistes ?


Le Festival Off d’Avignon est devenu le lieu incontournable pour les comédiens où ils peuvent espérer rencontrer des diffuseurs et tourner avec leur pièce le reste de l’année. De 10h du matin à minuit alternent donc les spectacles d’une durée d’une heure environ dans les 133 lieux du Festival.

Mais tous les lieux n’ont pas la même ligne culturelle. Si certains s’enrichissent et profitent du Festival pour rentabiliser leur année, d’autres ont une vraie politique de programmation comme le Théâtre des Halles, la Manufacture ou les Carmes qui accompagnent leurs artistes. Un comédien du Off est en tout cas occupé à plein temps. Quand il ne joue pas, il tracte dans la rue et tente de ramener les spectateurs dans la salle.

En Avignon, le Off est certainement le signe d’une vitalité artistique exceptionnelle en France. Mais cet espace de liberté est soumis à un marché libéral et beaucoup d’artistes n’ont pas les moyens techniques pour présenter des spectacles de qualité. Dans le lot, beaucoup de seuls en scène, moins coûteux, mais on y trouve encore des pépites et le Off a son public fidèle qui revient chaque année.

Notre dossier spécial Festival d'Avignon 2018