rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Musiques Culture Portugal Israël

Publié le • Modifié le

La chanteuse israélienne Netta Barzilai remporte l'Eurovision

media
La chanteuse israélienne Netta Barzilai a gagné grâce à une chanson s'inscrivant dans la lignée du mouvement «MeToo». REUTERS/Pedro Nunes

Israël a remporté l'Eurovision cette nuit. C'est la quatrième victoire israélienne depuis que ce concours de chant existe et attire chaque année près de 200 millions de téléspectateurs. Et cette année c'est grâce à Netta Barzilai, une chanteuse de 25 ans et sa chanson, Toy, qui appelle à l'émancipation des femmes, dans la lignée du mouvement « MeToo ».


« Je ne suis pas ton jouet », chante Netta Barzilai. Sur scène, la chanteuse en kimono rose et rouge, deux chignons sur la tête, use de sa voix puissante pour appeler à l'émancipation féminine et contre toute forme de harcèlement. A 25 ans, cette Israélienne est située aux antipodes d'une typique diva télégénique en raison de son surpoids. Une rondeur qu’elle assume visiblement.

« Merci d'avoir accepté la différence et célébré la diversité », a réagi la chanteuse en pleurs, sur la scène de l'Altice Arena, la plus grande salle de spectacle du Portugal. « J'adore mon pays », a-t-elle encore lancé devant 11 000 enthousiastes arborant drapeaux ou vêtements aux couleurs de leurs nations respectives.

Avec ses grimaces et ses mouvements imitant une poule sur fond de musique de danse emballante, Netta a remporté le duel annoncé par les bookmakers qui l'opposait à la représentante de Chypre, la chanteuse grecque d'origine albanaise Eleni Foureira.

Chevelure de feu et taille de guêpe moulée dans une combinaison à paillettes, Eleni Foureira défendait la chanson intitulée Fuego, un morceau de pop sensuel au refrain accrocheur, qui lui a valu d'être comparée à Shakira ou Beyoncé.

Jusqu'au bout du suspens, le duel entre ces deux divas aux antipodes aura animé cette 63e finale de l'Eurovision. Une soirée en forme de pot-pourri de genres musicaux, comme toujours, de la chanson d'amour au métal, en passant par la country ou la soul du finaliste autrichien, arrivé par surprise en troisième position.

On retiendra aussi la performance de la soprano estonienne, et son immense robe transformée en toile de projection vidéo. Quant au duo français Madame Monsieur, il est finalement loin derrière, avec sa chanson inspirée de l'histoire vraie d'un bébé né l'an dernier sur l'Aquarius, un navire secourant les migrants naufragés en Méditerranée.

Merci d'avoir accepté la différence et célébré la diversité...
Deux divas pour la finale de l'Eurovision 13/05/2018 - par Sarah Tisseyre Écouter

Chronologie et chiffres clés