rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Urgent
Football : River Plate remporte la Copa Libertadores face à Boca Juniors (3-1)

Cinéma Etats-Unis Culture

Publié le • Modifié le

«America», l’Amérique rêvée de Donald Trump

media
« America », un film documentaire de Claus Drexel. © Sylvain-Leser

Le cinéaste franco-allemand Claus Drexel a posé sa caméra pendant plusieurs mois aux États-Unis. C’était en 2016, pendant la campagne présidentielle qui a abouti à l’élection de Donald Trump. America, qui sort ce mercredi 14 mars, est une plongée dans le cauchemar du rêve américain.


À Zeligman, petite ville d’Arizona, Claus Drexel s’est installé pendant plusieurs mois. Zeligman, 450 habitants, tous républicains, tous ou presque le colt à la ceinture, et un arsenal dans les placards.

« Souvent, ce genre de personnes, on les juge de manière péremptoire et on les écoute jamais, remarque Claus Drexel. L’idée du film, c’était d’aller voir et rencontrer ces personnes. De les laisser parler pour comprendre pourquoi ils sont tellement attachés aux armes, etc. Donc, le film est un peu une découverte, pour moi aussi. Et j’essaie de faire partager cette expérience du monde aux spectateurs après. »

Trump et les derniers cowboys

Dans America on croise deux serveurs de bar ouvertement racistes, Sandy, une vétérane de l'armée qui a fait toutes les guerres, du Vietnam à l'Afghanistan… Tous sont armés jusqu’aux dents, tous ont des vies misérables, tous ont voté Trump.

Ils ne l’aimaient pas spécialement, mais détestaient ce qu'incarnait Hillary Clinton. America est un documentaire sur les derniers cowboys, mais c’est aussi un outil de réflexion passionnant sur les mécanismes qui font basculer un État vers l’extrême droite.

Écouter l’interview avec le cinéaste Claus Drexel dans Invité Culture

Chronologie et chiffres clés