rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Photographie France exposition Livres Journée internationale de la femme Culture

Publié le • Modifié le

La photographe Françoise Huguier: «100 photos pour la liberté de la presse»

media
K-POP, Kuala Lumpur, Malaisie, 2013. Photographie de Françoise Huguier, publiée dans « 100 photos pour la liberté de la presse » de RSF. Françoise Huguier / Agence VU

A l’âge de 75 ans, dont plus de 40 ans de carrière de photographe, Françoise Huguier se raconte dans l'album 100 photos pour la liberté de la presse. Un album en hommage à cette femme hors du commun, publié à l’occasion de la Journée internationale des droits de la femme, ce 8 mars, par Reporters Sans Frontières.


C'est le dernier cliché de l'album 100 photos de Françoise Huguier pour la liberté de la presse: une piscine et son plongeoir abandonnés au Cambodge. Il y a quelques années, la photographe est revenue sur les traces de son enfance dans ce pays, où son père dirigeait une plantation d'hévéa. En 1950, près de cette piscine, Françoise Huguier et son frère furent kidnappés par le Vietminh, puis retenus huit mois en otages dans la jungle. Elle avait 8 ans : « Dans la jungle, il y a des serpents, des mygales et puis des bêtes sauvages. Moi, j’ai eu le palu, mon frère a voulu se sauver, il a été pendu par les pieds. On a quand même beaucoup souffert. »

Est-ce que cela a contribué à faire d’elle cette femme hors du commun ? « Oui, je pense. Quand on me disait est-ce que tu es capable d’aller six mois en Sibérie, je ne le disais pas, mais je pensais : oui, je suis capable, parce que moi, ce que j’ai vécu, c’est pire que la Sibérie. »

Brise-glace et World Press Photo

La Sibérie Polaire ? Elle y passe six mois, franchissant le détroit de Behring en brise-glace et récolte en 1993 le World Press Photo. Avant il y a eu l'Afrique, avec une traversée en voiture de Dakar à Djibouti. Plus de 40 ans à parcourir le monde, comme photographe documentaire. C'est ainsi que Françoise Huguier se définit, qu'elle nous révèle l'intimité des femmes au Burkina et au Mali, ou qu'elle revienne sept ans d'affilée photographier les locataires d'un appartement communautaire de Saint-Pétersbourg.

Une vie qui se lit comme un roman, et dont l'album de Reporter Sans Frontières livre un beau résumé.

Chronologie et chiffres clés