rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Le Japon prévoit un budget record de 46 milliards de dollars pour renforcer sa défense antimissile contre la menace nord-coréenne (Nikkei)
  • Inde: Rahul Gandhi devient le président du parti du Congrès (opposition)

Livres Allemagne Littérature France

Publié le • Modifié le

La littérature francophone célébrée à la Foire du livre de Francfort

media
«Francfort est française» peut-on lire sur une banderole exposée à la foire du livre de Francfort, en Allemagne, le 10 octobre 2017. REUTERS/Ralph Orlowski

La France est cette année l’invitée d’honneur de la foire internationale du livre de Francfort, pour la première fois depuis 1989. 130 écrivains de langue française ont notamment été invités à ce salon, l’un des plus grands au monde dans son domaine.


C’est un tel événement que mardi 10 octobre 2017 au soir, lors de l’inauguration officielle aux côtés de la chancelière allemande Angela Merkel, le président français Emmanuel Macron s’est déplacé à Francfort pour un discours qu’il a conclu en ses termes : « avec cette Foire du livre, je voudrais que aujourd’hui à Francfort nous soyons délibérément, volontairement, irrésistiblement les enfants de Goethe et Nerval ».

Il faut reconnaitre que cela faisait presque 30 ans que Francfort n’avait pas accueilli la France. Ce nouveau rendez-vous est d’autant plus important que cette manifestation est la plateforme internationale incontournable pour le monde du livre. 100 pays représentés, plus de 7 000 exposants et près de 280 000 visiteurs viennent ici chaque année en Allemagne, majoritairement pour des rencontres professionnelles et pour acheter et vendre des droits.

Les francophones très traduits en Allemagne

L’enjeu économique est de premier ordre, comme le confirme le commissaire général français Paul de Sinety : « Francfort étant le lieu où se négocient principalement tous les échanges marchands et notamment dans le domaine des cessions de droits, l’impact de cette invitation se vérifie indéniablement auprès des maisons d’éditions notamment allemandes. Et donc effectivement depuis que les partenaires et éditeurs allemands ont pris connaissance de cette invitation de la France, depuis deux ans, on voit que les statistiques sont là et démontrent une hausse certaine des traductions et des cessions du français vers l’allemand ».

En effet, à l’occasion de cette foire, on apprend que le français est la deuxième langue la plus traduite en Allemagne. Un critère qui a présidé au choix des 130 écrivains invités, avec pour Frédéric Boyer, conseiller littéraire de la programmation, des surprises concernant les auteurs les plus appréciés outre-rhin.

« J’avoue que je n’imaginais pas que les auteurs de langue française étaient autant traduits en Allemagne », confie-t-il. « On a été impressionnés. Avec par exemple le succès de Michel Houellebecq et aussi d’Emmanuel Carrère. Mais en même temps, un écrivain dramatique comme Valère Novarina a une œuvre largement traduite en Allemagne et c’est le cas aussi pour beaucoup d’autres poètes français. Donc cette vivacité est le reflet de cette programmation. »

Fêter « la langue française »

Un planning qui a ouvert ses frontières à tous les écrivains de langue française comme le confirme l’autre conseiller littéraire, l’écrivain Alain Mabanckou. « On a poussé un peu la diversité dans le choix des auteurs. On a tenu à ce que ce ne soit pas une fête trop franco-française mais que ce soit un festival qui fête vraiment la langue française. C’est pour cela que je dis toujours que la langue française est plus grande que la France et qu’il ne faut pas penser que c’est seulement la France qui est invitée à Francfort mais c’est toute la langue française. C’est pour ça qu’il y a la présence de Dany Laferrière, de Marie N’Diaye, de Jean-Marie Gustave Le Clézio mais aussi des essayistes comme Achille Mbembe et des écrivains français que j’aime comme Mathias Enard, Amélie Nothomb de la Belgique, etc. ça donne une palette extraordinaire. »

Une palette extraordinaire qui est aussi enrichie par la présence importante d’auteurs pour la jeunesse, genre extrêmement dynamique en France. En tout, ce sont plus de 300 rencontres qui sont organisées jusqu’au dimanche 15 octobre pour un dialogue franco-allemand entièrement consacré à la littérature.

Chronologie et chiffres clés