rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Cinéma Littérature France Culture

Publié le • Modifié le

Mort de l’actrice et romancière Anne Wiazemsky

media
La romancière Anne Wiazemsky, ici en 2007, est décédée le 5 octobre 2017. CHRISTOPHE SIMON / AFP

L'actrice et romancière française Anne Wiazemsky est morte ce jeudi 5 octobre à 70 ans des suites d'un cancer. Deux de ses romans ont directement inspiré le film « Le Redoutable » de Michel Hazanavicius sorti il y a tout juste trois semaines avant la mort de la romancière et actrice à l’âge de 70 ans à la suite d’un cancer.


Elle a croisé la route des plus grands cinéastes du monde : Pasolini, Truffaut, Godard… Vers la fin de sa vie, elle est passée de l'autre côté de la caméra pour réaliser des documentaires sur des grandes figures féminines.

Anne Wiazemsky, la muse et l'épouse de Jean-Luc Godard

Née à Berlin, en 1947, d'un diplomate issu de l'aristocratie russe, élevée entre Genève et Caracas, Anne Wiazemsky n'a que 19 ans lorsqu'elle incarne son premier rôle sur grand écran : celui d'une petite paysanne dans Au hasard Balthazar, réalisé en 1966 par Robert Bresson. Lors du tournage, la jolie rousse au visage gracieux se fait remarquer par Jean-Luc Godard, pilier de la Nouvelle Vague, qui fait d'elle sa muse et son épouse. Ils divorcent trois ans après - après avoir tourné sept films ensemble où elle sera tour à tour une étudiante maoïste, une icône révolutionnaire et une ouvrière en grève.

Une quinzaine de romans inspirés par l'histoire familiale

Ce n'est qu'à la fin des années 1980 qu'Anne Wiazemsky quitte le cinéma engagé et politique pour se consacrer à la littérature. En 1993, elle remporté le prix Goncourt des lycéens avec Canines. En 1998, elle obtient le Grand Prix de l’Académie française pour Une poignée de gens où elle raconte la filiation russe de sa famille. La petite-fille du grand écrivain François Mauriac, prix Nobel de littérature en 1952, puise toute son inspiration dans l'histoire de sa famille. Jamais nostalgique, toujours avec cet air malicieux et espiègle, Anne Wiazemsky a laissé une quinzaine de romans où elle cherchait à faire revivre l'intensité du moment et le bonheur.

Culture vive : Anne Wiazemsky raconte sa liaison avec Jean-Luc Godard (2012) 05/10/2017 - par Pascal Paradou Écouter

► Lire aussi : «Le Redoutable», le cinéaste Godard ignoré par Hazanavicius

Chronologie et chiffres clés