rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Philippines Agriculture et Pêche Santé animale

Publié le • Modifié le

Premiers cas de peste porcine découverts aux Philippines

media
Un élevage de porcs en Allemagne (image d'illustration). INA FASSBENDER / AFP

Des milliers de bêtes ont été abattues à titre préventif aux Philippines pour enrayer la peste porcine, une maladie qui se propage depuis un an en Asie. Résultat, les cours du porc flambent.


Les Philippines ont rejoint six autres pays asiatiques dans lesquels la peste porcine est déjà présente. Après le Cambodge, la Chine, la Corée du Nord, le Laos, la Mongolie et le Vietnam, c'est au tour de Manille de faire état des premiers cas de cette maladie contre laquelle il n'existe pas de vaccin.

Sans danger pour l'homme, le virus provoque chez les porcs des fièvres hémorragiques qui finissent presque toujours par la mort de l'animal.

7 000 porcs abattus de façon préventive

Des cochons porteurs de ce virus ont été découverts dans deux villes proches de la capitale. Les autorités sanitaires ont aussitôt ordonné l'abattage préventif de 7 000 bêtes dans un rayon d'un kilomètre autour des fermes contaminées. Ce qui a aussitôt entraîné une flambée du cours du porc.

Le ministre de l'Agriculture des Philippines a exhorté ses compatriotes à continuer de manger du porc qui constitue deux tiers de la viande consommée dans l'archipel. C'est aussi un gros enjeu économique pour le pays, qui reste le huitième producteur mondial du porc en volume. Ce secteur pèse 4,5 milliards d'euros.