rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Sri Lanka: Gotabaya Rajapaksa revendique la victoire à la présidentielle (porte-parole)
  • Bolivie: 4 nouveaux morts dans des manifestations (Commission intéraméricaine des droits de l'Homme)

Australie Vietnam Histoire Patrimoine

Publié le • Modifié le

Deux vétérans australiens à la recherche des disparus nord-vietnamiens

media
Le Premier ministre australien Scott Morrison examine la garde d'honneur lors d'une cérémonie de bienvenue à Hanoi, au Vietnam, le 23 août 2019 (image d'illustration). REUTERS/Kham

Ce mardi 10 septembre, des vétérans australiens ont remis aux autorités vietnamiennes une base de données pour leur permettre de localiser les dépouilles de plus de 3 800 soldats vietnamiens tués lors de la guerre du Vietnam. Une initiative privée, soutenue par l’armée australienne.


De 2007 à 2009, Hanoï rapatrie les corps des six derniers soldats australiens encore portés disparus. Un geste qui décide deux vétérans australiens, Derrill de Heer et Bob Hall, à se lancer dans la recherche des soldats vietnamiens disparus.

À partir de 1962, aux côtés de l’allié américain, 60 000 soldats australiens servent au Vietnam. À l’époque, les corps des soldats ennemis tués sont enterrés directement sur place, et font l’objet d’un rapport.

Avec l’aide d’une petite équipe, les deux vétérans passent donc au crible les carnets de combats déclassifiés des militaires australiens ou néo-zélandais, et reportent les données sur des cartes. Ce sont ces coordonnées géographiques qui ont été remises ce mardi à une délégation vietnamienne.

Centaines de carnets, lettres et photographies

La chaîne australienne ABC souligne que les deux hommes se sont aussi rendus à trois reprises au Vietnam ces dernières années. Objectif : rendre les centaines de carnets, lettres et photographie de soldats vietnamiens que les Australiens avaient ramenés chez eux, et que les deux retraités ont trouvés pendant leurs recherches.

Des recherches que Derrill de Heer poursuit toujours. Il travaille maintenant sur les archives déclassifiées américaines. 44 ans après la fin de la guerre, 200 000 combattants nord-vietnamiens sont toujours portés disparus.

À lire aussi : Au Vietnam, les États-Unis lancent une campagne de nettoyage d'agent orange