rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Thaïlande Corruption Justice

Publié le • Modifié le

Thaïlande: le chef anti-corruption accusé d'avoir dissimulé des millions d'euros

media
Le secrétaire général de l’Agence nationale anti-corruption, Prayat Puangjumpa, est soupçonné d’avoir dissimulé des millions d’euros. LILLIAN SUWANRUMPHA / AFP

L’Agence nationale contre la corruption met en accusation son chef, le secrétaire général de l’organisation Prayat Puangjumpa, soupçonné d’avoir dissimulé des millions d’euros.


Avec notre correspondante à Bangkok, Carol Isoux

Le chef de la plus haute autorité anti-corruption du pays, Prayat Puangjumpa a été épinglé par sa propre organisation, l'Agence nationale contre la corruption, pour avoir oublié de déclarer un appartement de luxe à Londres, plusieurs comptes en banque avec du liquide et des parts de société à hauteur de plusieurs millions d’euros.

Tous ces actifs étaient au nom de sa femme, ce qui explique qu’il ait oublié de les déclarer, a-t-il tenté de justifier. Pour Prayat Puangjumpa « tout cela est un malentendu ». Sa femme n’a fait que prêter son nom pour ces biens qui appartiennent à d’autres, a-t-il assuré.

La corruption, un frein au développement économique

Le chef de la plus haute autorité anti-corruption du pays épinglé de la sorte a de quoi démoraliser les Thaïlandais. La corruption des politiciens est perçue comme l’un des freins principaux au développement du pays.

L'armée invoque régulièrement cette raison pour prendre le pouvoir. Le Premier ministre, le général Prayuth, a assuré que la lutte contre la corruption était l’une de ses priorités. Mais le gouvernement en place a lui-même été éclaboussé par plusieurs scandales comme cette collection de montres de luxe détenue par le ministre de la Défense.

Après enquête, l’Agence nationale contre la corruption, avait statué qu’il n’y avait pas d’irrégularité dans cette affaire puisque les montres avaient été seulement prêtées au ministre par un riche homme d’affaires.

Plusieurs classements internationaux placent la Thaïlande vers le milieu du tableau des pays les plus corrompus.

Chronologie et chiffres clés