rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Japon JO 2020

Publié le • Modifié le

Japon: à un an des JO, l'excitation monte mais l'organisation fait des déçus

media
Le président du Comité international olympique (CIO) Thomas Bach en compagnie d'un écolier japonais pour un évènement organisé à un an des JO. Tokyo, ce mercredi 24 juillet 2019. Koji Sasahara / POOL / AFP

La cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Tokyo aura lieu dans un an jour pour jour, le 24 juillet 2020. L'été prochain, la capitale japonaise accueille cet évènement sportif pour la seconde fois de son histoire, après 1964. Cinquante-cinq ans plus tard, l'engouement est palpable à l'approche de ces nouveaux JO. Mais l'organisation génère aussi de grandes déceptions.


Avec notre correspondant à Tokyo,  Bruno Duval

À un an des Jeux olympiques 2020, l'effervescence est déjà palpable dans la capitale japonaise. Comme chez ces deux trentenaires. « Je suis fan de foot, de base-ball et de golf, confie le premier. Je suis certain que je vais garder un souvenir inoubliable de ces Jeux ! » « Moi, c'est le foot, le base-ball et le tennis, surenchérit le second. J'attends tous ces matchs avec impatience. »

Plusieurs millions de Tokyoïtes ont tenté leur chance à la loterie qui vient d'attribuer les précieux billets d'entrée aux compétitions. Beaucoup l'ont fait en vain et sont dépités. « Je voulais assister aux épreuves de gym, de basket, d'athlétisme, de foot et de natation. J'avais prévu un budget équivalant à 2 500 euros, mais je n'ai pas été tiré au sort. Je suis super déçu », confie un jeune homme.

Toutes les chambres d'hôtel déjà réservées pour toute la durée des Jeux

Les chanceux, eux, se réjouissent. Mais quand ils habitent en province, comme cette dame, ils déchantent : « Je ne m'attendais pas à gagner à cette loterie, j'étais donc ravie. Mais depuis, j'ai bien appelé une quinzaine d'hôtels à Tokyo ou en banlieue pour réserver une chambre. Et à chaque fois, j'ai eu la même réponse : "Désolé, on est complet." »

En effet, les 300 000 chambres d'hôtel disponibles ont déjà été réservées pour toute la durée des Jeux. Dès lors, pour se rendre aux compétitions, les spectateurs qui n'habitent pas à Tokyo vont devoir passer des heures dans des transports publics ou sur des routes, qui seront encore plus saturées que d'habitude compte tenu de l'affluence.

► À lire aussi : À 500 jours des JO, cinq dossiers préoccupent encore Tokyo