rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Handball: les Néerlandaises sacrées championnes du monde en battant l'Espagne par 30 à 29
  • Ski: le Français Alexis Pinturault gagne son premier slalom depuis cinq ans à Val d'Isère
  • COP25: loin de l'urgence climatique, adoption à Madrid d'un accord «a minima» soulignant le «besoin urgent» à agir
  • Crise au Liban: «Il faut que les autorités politiques se secouent» (Le Drian)
  • Pollution atmosphérique en Iran: écoles fermées dans plusieurs villes du pays, dont Téhéran
  • «L'hôpital public se meurt», avertissent 660 médecins prêts à démissionner dans une tribune publiée par le «Journal du dimanche»

Alimentation Corée du Nord Corée du Sud

Publié le • Modifié le

Corées: Séoul envoie des dizaines de milliers de tonnes de riz à Pyongyang

media
Des plantations de riz dans les faubourgs de la ville de Kaesong, en Corée du Nord. Ed JONES / AFP

C'est une première en dix ans. La Corée du Sud a annoncé ce mercredi l'envoi d'une aide alimentaire à son voisin du Nord. Ce sont 50 000 tonnes de riz que Séoul dit vouloir livrer « sans délai ». La distribution de cette aide sera assurée par le Programme alimentaire mondial (PAM), à la demande du gouvernement sud-coréen. La Corée du Nord, qui a connu ses pires récoltes depuis une décennie, en a cruellement besoin.


Dix millions de Nord-Coréens ne mangent pas à leur faim, selon les Nations unies. L'aide sud-coréenne devrait permettre de nourrir jusqu'à deux millions de personnes.

« Nous allons principalement cibler les enfants, les femmes enceintes et les femmes allaitant leurs enfants également, explique Hervé Verhoosel, porte-parole du Programme alimentaire mondial. Et ça, surtout dans les zones les plus reculées parce que les problèmes de malnutrition sont plus importants dans les zones situées loin des grandes villes ».

La Corée du Nord dispose d'un système de distribution alimentaire d'Etat, mais la récente sécheresse, la pire depuis un siècle, selon les médias du pays, a affecté les réserves.

De 380 à 300 grammes par jour

« Les familles reçoivent l’équivalent de 300 grammes de nourriture par jour, alors qu’ils étaient encore à 380 grammes l’an dernier. Et ce qui est important aussi, c’est que la diversité alimentaire n’est pas respectée. Les principaux aliments que l’État distribue pour l’instant là-bas, c’est du riz, du maïs, des pommes de terre. Nous allons essayer de rééquilibrer cela avec des aliments plus adaptés également ».

En plus des sacs de riz, une enveloppe de 4 millions d'euros permettra de rééquilibrer l'alimentation en achetant des œufs ou des légumes, par exemple. Mais cette aide ne sera pas suffisante : 300 000 tonnes de nourriture manqueraient en Corée du Nord.

Si l'acheminement de ce premier plan d'aide se passe bien, Séoul devrait mettre sur pied une deuxième vague d'aide dans les prochains mois.

Chronologie et chiffres clés