rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Malaisie Aéronautique Justice

Publié le • Modifié le

Disparition du vol MH370: réunion des familles de disparus en Malaisie

media
Grace Subathirai Nathan, avocate des familles de victimes du vol MH370, brandit un morceau de débris appartenant potentiellement à l'avion, en novembre 2018 à Putrajaya, en Malaisie. Mohd RASFAN / AFP

À Kuala Lumpur, les familles des passagers du vol Malaysia Airlines MH370 commémorent ce dimanche 3 mars 2019 la disparition de l’avion, cinq ans après les faits. Alors que le régime politique a changé il y a neuf mois en Malaisie, quel impact l'alternance a-t-elle pu avoir sur la résolution de ce mystère qui a coûté la vie à 239 occupants à bord de l'appareil ?


Grace Subathiran Nathan était étudiante au moment de la disparition de l’avion au bord duquel sa mère voyageait. Elle est maintenant avocate, et représente les familles malaisiennes touchées par la tragédie aérienne. Elle est satisfaite du dialogue mis en place par le nouveau gouvernement depuis neuf mois, mais aimerait qu’il se mette en action, rapporte notre correspondante à Kuala Lumpur,  Carrie Nooten.

« Le nouveau gouvernement est plus ouvert pour nous rencontrer et nous parler, mais c’est tout ce qu’ils ont fait, nous explique Grace Subathiran Nathan jointe au téléphone. Ils n’ont pris aucune décision importante dans la recherche de l’avion. Il n’y a eu aucun effort non plus pour aller récupérer les débris qui ont été retrouvés à Madagascar. »

Et d'ajouter : « Nous allons leur suggérer un nouvel appel pour relancer les recherches, du type "pas de résultat, pas de paiement", et mettre de côté 70 millions de dollars qui seront déboursés uniquement si l’avion est retrouvé. Ocean Infinity est d’accord pour revenir et continuer les recherches si le gouvernement les laisse faire, sur la même base qu’avant.»

Quelques dizaines de pièces de l’avion ont été repérées sur les rivages de l’île Maurice et de Madagascar, mais l’épave elle-même est toujours introuvable. L’entreprise américaine Ocean Infinity est la dernière à avoir sondé les fonds marins l’an dernier, sans avoir pu confirmer aucune piste. En tout la Malaisie a déjà dépensé 116 millions de dollars en recherches - la Chine et l’Australie 45 millions. 

Le Boeing 777 de la Malaysian Airlines s'était volatilisé le 8 mars 2014 avec 239 personnes à son bord, peu après son décollage de Kuala Lumpur à destination de Pékin. Il s’agit de l'un des plus grands mystères de l'histoire de l'aviation civile.

► Écouter sur RFI : « Je suis persuadé que mon pays me ment » (entretien)