rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Israël bloque 138 millions de dollars pour les Palestiniens à cause de fonds versés aux prisonniers (officiel)
  • Le Premier ministre polonais annule une visite en Israël pour le sommet du groupe de Visegrad (gouvernement)
  • Ukraine: l'Union européenne sanctionne huit Russes pour les incidents en mer d'Azov de novembre 2018 (sources européennes à l'AFP)
  • «Informer est devenu une mission quasi impossible» en Libye, déplore Reporters sans frontières (RSF)

Afghanistan Etats-Unis Talibans

Publié le • Modifié le

Afghanistan: visite surprise du chef du Pentagone

media
Patrick Shanahan a rencontré des commandos afghans au camp Morehead à Kaboul, le 11 février. REUTERS/Idrees Ali

Le chef du Pentagone a effectué une visite surprise en Afghanistan, sa première visite officielle hors des Etats-Unis depuis sa prise de fonction le 1er janvier dernier. Le président américain a confirmé il y a quelques jours sa volonté de retirer les troupes américaines d’Afghanistan où les Etats-Unis sont engagés militairement depuis 17 ans, le plus long conflit de l'histoire des Etats-Unis.


Avec notre correspondante à KaboulSonia Ghezali

Au programme du jour pour Patrick Shanahan, une rencontre avec le président afghan Ashraf Ghani ainsi que le général Scott Miller, commandant en chef des 14 000 soldats américains postés en Afghanistan et chef des forces étrangères déployées sous la bannière de l’Otan.

Cette visite intervient dans un contexte de tractations intenses entre les Etats-Unis et les talibans en vue de parvenir a un processus de paix. Si des discussions  ont eu lieu en tête à tête entre l'émissaire américain pour la paix en Afghanistan et les représentants des talibans, notamment au Qatar, le gouvernement afghan a jusque là été exclu de ces rencontres.

Les talibans refusent de discuter avec ceux qu'ils considèrent être un gouvernement illégitime à la botte des Américains. « Il est important que le gouvernement afghan soit impliqué dans des discussions qui concernent l'Afghanistan, a déclaré le chef du Pentagone aux journalistes qui l'accompagnent. Les Afghans doivent décider de leur avenir », a-t-il insisté.

Des déclarations censées rassurer les autorités afghanes de plus en plus isolées dans les discussions sur la paix dans leur pays. Il y a 5 jours, les talibans ont rencontré des membres de l’opposition au gouvernement, et ce dernier n'était pas convié.

Ashraf Ghani a appelé ce lundi à une Jirga de la paix, une assemblée traditionnelle pour discuter des négociations de paix et de l’avenir du pays en cas de résolution du conflit.

Chronologie et chiffres clés