rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Inde Environnement Justice

Publié le • Modifié le

Pollution en Inde: le gouvernement de Delhi condamné par la justice

media
A New Delhi, l'épais nuage de pollution est jugé très dangereux. REUTERS/Cathal McNaughton

En Inde, le tribunal spécial pour l'environnement a dressé lundi 3 décembre une amende de plus de trois millions d'euros contre le gouvernement régional de Delhi. Les juges ont considéré que les fonctionnaires n'avaient pas agi assez efficacement pour réduire la pollution atmosphérique. Celle-ci atteint des pics très dangereux pendant tout l'hiver, ce qui fait de la capitale indienne l'une des villes les plus polluées du monde.


Avec notre correspondant à New Delhi,  Sébastien Farcis

La plainte a été déposée par des résidents d'un quartier extrêmement pollué de la grande banlieue ouest de New Delhi. Ils ont protesté contre l'incinération de plastique, de pneus ou de cuir par les industries de cette zone.

Ces usines opéreraient en plus de manière illégale sur ces terres considérées comme agricoles. Mais rien n'a été fait depuis plus de quatre ans pour mettre fin à ces violations flagrantes des règles, ce qui a motivé cette amende exemplaire du tribunal environnemental indien.

Une caution en plus de l'amende

En plus des trois millions d'euros d'amende, les juges ont exigé le paiement d'une caution de trois autres millions qui ne seront rendus qu'une fois que les autorités auront mis fin à cette pollution.

Les magistrats ont demandé au gouvernement de Delhi de lever cet argent auprès des industries responsables de la pollution ainsi que des agents du bureau de contrôle de la pollution qui n'ont pas agi pour y mettre fin. Dans la zone industrielle concernée par le problème, la concentration en particules fines dépasse les 400 microns par m3 ce mardi, soit seize fois les niveaux recommandés par l'OMS.

Chronologie et chiffres clés