rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Corée du Sud

Publié le • Modifié le

Corées: un soldat nord-coréen fait défection sans heurts

media
La zone démilitarisée (DMZ). La Corée du Nord se trouve sur la rive d’en face. Kèoprasith Souvannavong / RFI

Un soldat nord-coréen a fait défection ce samedi 1er décembre pour rejoindre la Corée du Sud. Contrairement à de précédentes fuites, aucun coup de feu n’a été tiré. La zone frontalière devient le symbole du rapprochement entre les deux Corées.


Rares sont ceux qui empruntent ce chemin. La zone frontalière entre la Corée du Nord et celle du Sud est truffée de clôtures électriques, de champs de mines et de miradors. Pourtant, ce samedi un soldat nord-coréen s’est risqué à franchir la ligne. Il ne s’est vu opposé aucune résistance armée.

Un an plus tôt, les fugitifs ne s’en tiraient pas aussi bien. En novembre 2017, un jeune déserteur du Nord avait été grièvement blessé par des tirs. Un mois plus tard, un autre avait échappé de peu à la traque des gardes-frontière.

Mais le rapprochement entre les deux Corées s’illustre par la démilitarisation progressive de la frontière. Les mines sont retirées et les forces de sécurité dans la zone moins nombreuses. Vendredi, un train transportant des responsables sud-coréens a même traversé la frontière. Objectif : pouvoir reconnecter les deux réseaux ferroviaires et passer d’un pays à l’autre sans risquer sa vie. La zone coréenne démilitarisée n’a peut-être jamais aussi bien porté son nom.