rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Corée du Nord Chine Basket-ball Diplomatie

Publié le • Modifié le

Diplomatie du basket: mieux que Dennis Rodman, le Chinois Yao Ming à Pyongyang

media
Des basketteurs de Chine et de Corée du Nord posent avec l'ancien joueur de la NBA et président de l'Association chinoise de basket-ball Yao Ming, lors d'une visite de la délégation chinoise à Pyongyang. Reuters

La Chine se lance à son tour dans la « diplomatie du basket ». Et c'est Yao Ming, le célèbre joueur chinois, qui accompagne une délégation chinoise féminine et masculine dans la capitale nord-coréenne. Il s’agit de promouvoir les échanges sportifs entre les deux pays, mais pas seulement. Cette visite est aussi probablement annonciatrice d’un futur premier déplacement du président chinois en Corée du Nord.


Avec notre correspondant à PékinStéphane Lagarde

Yao Ming ne passe pas inaperçu sur les photos. Du haut de ses 2,26 mètres, la légende du basket chinois n’a rien à envier à l’Américain Denis Rodman pour ce qui est de marquer les esprits. Sur les images de CCTV comme sur la télévision centrale nord-coréenne, on ne voit que lui, costume et cravate sombre dépassant de 3 ou 4 têtes les officiels et les sportifs qu’il est chargé d’accompagner. Arrivée lundi à Pyongyang, la délégation chinoise a participé à des tournois amicaux sur le modèle des matchs entre équipes mixtes nord et sud-coréennes l’été dernier.

Equipes de « l’amitié » et de « l’unité »

Dans la version coréenne, les équipes avaient été baptisées « paix » et « prospérité ». Dans la version sino-nord-coréenne, mardi 9 octobre, à Pyongyang c’était « unité » et « amitié ». Et il s'en est fallu de peu, paraît-il, l’équipe de « unité » remportant la partie 107 à 106. « Le stade Chun Ju Yung de Pyongyang était plein, les spectateurs ont beaucoup applaudi », assure le reporter de la télévision chinoise sans donner la parole aux spectateurs en question.

Après l’approbation par Pékin d’un élargissement des sanctions de l’ONU visant la Corée du Nord, les relations s’étaient dégradées entre les autorités chinoises et les dirigeants nord-coréens. Mais cette année, la Chine a repris sa coopération économique avec son allié traditionnel et Kim Jong-un est venu trois fois en Chine.

Ballons et paniers de fleurs

Cette visite sportive coïncide avec le 73e anniversaire du Parti des travailleurs de Corée. Ce mercredi, l’ambassade de Chine en Corée du Nord a fait porter des paniers de fleurs au comité central du Parti des travailleurs, rapporte l’agence de presse nord-coréenne. La précédente délégation de basketteurs chinois en Corée du nord remonte à 2016. Les échanges s’étaient ensuite interrompus avec la « crise des missiles ».

Cette fois, la visite intervient juste après la visite du secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo à Pyongyang. Pékin entend resserrer les liens avec son allié. Pour cela, le numéro un chinois, Xi Jinping, pourrait bientôt se rendre en Corée du nord affirmait le président sud-coréen en début de semaine. Une manière  de rappeler à Washington le poids de la Chine dans la péninsule.

Chronologie et chiffres clés