rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Japon Espace

Publié le • Modifié le

Le milliardaire japonais Yusaku Maezawa, premier touriste de l’espace

media
Yusaku Maezawa, fondateur de Zozotown, devrait partir dans l'espace avec SpaceX, l'entreprise d'Elon Musk. REUTERS/Kim Kyung-Hoon/File Photo

Space X, la société de transport spatial d'Elon Musk, a dévoilé le nom de son premier passager privé, l'homme d'affaires japonais Yusaku Maezawa. L'un des plus jeunes milliardaires au monde fera un premier voyage autour de la lune à l'horizon 2023 et invitera six à huit artistes à se joindre à lui, à la condition qu'ils créent quelque chose à leur retour sur terre. Le prix payé par Yusaku Maezawa pour être le premier passager à voyager vers la lune depuis la fin des missions Apollo aux Etats-Unis en 1972 n'a pas été divulgué. Au Japon, cet homme ne recherche pas la publicité. Il se considère comme un rêveur et un homme ordinaire.


Avec notre correspondant à Tokyo, Frédéric Charles,

C'est un passionné, un anticonformiste mystérieux. Avant devenir l'un des plus jeunes milliardaires de la planète, Yusaku Maezawa se passionne pour le skateboard et le rock japonais. Il devient le batteur du groupe Switch Style et signe un contrat avec la grande maison de disques BMG Japon.

En suivant une petite amie âgée de 18 ans en Californie, il tombe amoureux de la musique et de la mode américaine. De retour à Tokyo, Yusaku Maezawa oublie le rock et le skate. Il crée la société Zozotown et fait fortune dans la vente de vêtements en ligne.

Le fondateur de la plus grande galerie marchande de mode en ligne du Japon s’enthousiasme alors pour l'art contemporain. Il devient célèbre, en 2017, en déboursant 110 millions de dollars pour une œuvre du peintre new-yorkais Jean-Michel Basquiat. Il rafle d'autres œuvres de Picasso, Andy Warhol ou Roy Lichtenstein et se pose en mécène du 21e siècle.

Même si sa fortune est équivalente à celle de Donald Trump et qu’il a un compte Instagram, Yusaku Maezwa reste inconnu du grand public japonais.