rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Indonésie Joko Widodo Réseaux sociaux Sports

Publié le • Modifié le

Indonésie: Le président fait une entrée digne de cinéma pour les Jeux asiatiques

media
La doublure du président indonésien Joko Widodo arrive à la cérémonie d'ouverture des Jeux asiatiques, le 18 août 2018. REUTERS/Cathal Mcnaughton

Pendant deux semaines, l’Indonésie accueille sur son sol les XVIIIe Jeux asiatiques. Mais l'un des événements qui a le plus animé les réseaux sociaux, ce n'est pas un exploit sportif en tant que tel, mais plutôt l’arrivée spectaculaire du président indonésien à la cérémonie d'ouverture de ces jeux par le biais d’une vidéo qui a fait le tour de la toile. Des scènes de Joko Widodo qui ont emballé des Indonésiens, mais également embrasé l’opposition au chef de l’État.


Avec notre correspondant à Jakarta,

En France, l'hebdomadaire Paris Match, qui s'est fait l’écho de cette vidéo, a évoqué « l’arrivée complètement folle du président indonésien ». Cette arrivée a pris la forme d'un clip de cinq minutes, avec des moyens techniques et une musique dignes d'un film d'action hollywoodien. Le président Joko Widodo quitte le palais présidentiel dans une grosse berline, escorté de gyrophares et de lunettes noires. Mais vite, il se retrouve coincé dans les bouchons... Un fléau quotidien dans cette mégalopole de plus de 20 millions d'habitants qu'est Jakarta.

La route est bloquée et celui que tous surnomment « Jokowi » quitte alors son véhicule officiel, enfourche une moto, puis enfile un casque. Il n'est alors plus reconnaissable qu'à l'insigne qu'il porte à la boutonnière. Le film d'action proprement dit débute. Le président de 57 ans fait rugir le moteur, s’élance dans les airs, à grand renfort de ralentis.

Sur une musique électrisée, le président se faufile à travers les voitures, il freine sur une seule roue pour éviter un marchand ambulant typique des rues jakartanaises, puis quelques acrobaties plus tard, l'homme casqué pénètre dans le stade où la cérémonie a lieu. Tout de suite après, « Jokowi » réapparaît sans casques, dans les tribunes, pour finaliser la mise en scène de son entrée « complètement folle ».

Le président accusé de jouer sur la naïveté des spectateurs

Une partie du public a clairement été emballée par une performance souvent qualifiée de « cool ». Leur enthousiasme s'est notamment concrétisé sur Twitter via des messages de félicitations au chef de l’État et la multiplication du mot-clé #fierd'etreindonesien.

Mais les réactions n'ont pas été que positives, certains critiquant une gabegie et d'autres une publicité trop favorable au président, accusé de jouer par ailleurs sur la naïveté d'une partie des spectateurs. Ceux-ci ne perçoivent pas forcément qu'il a été doublé dans la vidéo. Un membre de l'opposition, Rachland Nashidik, a par exemple raillé dans un tweet que « Jokowi » se crée une image pour faire oublier les problèmes plus fondamentaux du pays. Ceux-ci ne le rendaient, lui, « pas fier ».

En toile de fond des critiques, la présidentielle d’avril

Sans grande surprise, ceux qui alimentent le plus ces débats sont des représentants politiques. Car eux, ce ne sont pas les Jeux asiatiques qu'ils ont en ligne de mire, mais la présidentielle indonésienne d’avril 2019.

Les réseaux sociaux n'ont d'ailleurs probablement pas fini de bruisser des prises de bec des pro et des anti-Jokowi, l'homme à la moto étant lui-même candidat à sa réélection. Et cette fois-ci, c'est sans doublure qu'il devra affronter ses opposants.

Chronologie et chiffres clés