rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Japon Intempéries

Publié le • Modifié le

Japon: le puissant typhon Shanshan s'approche de Tokyo

media
Le vent se lève à Tokyo à l'approche du typhon Shanshan, le 8 août 2018. REUTERS/Toru Hanai

Un puissant typhon se dirige, mercredi 8 août, vers l'est du Japon, charriant de très fortes pluies ; il est accompagné de vents violents qui risquent de grandement perturber les transports de la région de Tokyo, selon les autorités.


Shanshan, le treizième cyclone de la saison en Asie, devrait se trouver vers minuit (15h00 TU) à quelque 150 kilomètres de Tokyo, avec des rafales à 180 km/heure. Il va frôler la côte est non loin de la capitale avant de se diriger plus au nord-est dans les premières heures de jeudi, selon l'agence nationale de météo japonaise. « Restez vigilants face aux risques d'inondations, glissements de terrain, vents violents et hautes vagues », a insisté l'agence, priant les habitants de suivre les éventuelles consignes d'évacuation des autorités.

Etre prêt à évacuer

Des localités de la préfecture de Chiba ont demandé à leurs résidents d'être prêts au cas où il faille évacuer. Les travailleurs de la capitale et ses environs sont incités à rentrer plus tôt mercredi soir, les compagnies ferroviaires avertissant du risque de suppression et retards de trains. Les transporteurs aériens ont quant à eux d'ores et déjà décidé d'annuler des vols tant intérieurs qu'internationaux.

Contexte exceptionnel

Le Japon subit tous les ans le passage de typhons parfois meurtriers mais, cette année, l'arrivée de ces perturbations s'inscrit dans un contexte exceptionnel. Il y a tout juste un mois, des pluies record dans le sud-ouest ont provoqué des inondations et coulées de boue monstrueuses qui ont tué quelque 220 personnes. Par la suite, une étouffante vague de chaleur humide s'est abattue en juillet sur le Japon, tuant plus de 119 personnes dans le mois tandis que 49 000 autres ont dû être hospitalisées.

(avec AFP)