rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Etats-Unis Corée du Nord Kim Jong-un Donald Trump

Publié le • Modifié le

Mike Pompeo à Singapour: «Nous sommes prêts à offrir des garanties uniques»

media
Mike Pompeo à Istana à Singapour, le 11 juin 2018. REUTERS/Jonathan Ernst

A la veille du sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un, les discussions se poursuivent entre les deux délégations américaine et nord-coréenne. Donald Trump sur Twitter a fait part de son impatience et de son excitation. Le chef de la diplomatie américaine, lui, vient de donner une conférence de presse. Mike Pompeo a une nouvelle fois fait part de son optimisme.


Avec notre envoyée spéciale à Singapour, Anne Corpet

Le secrétaire d'Etat américain a annoncé que les discussions entre les délégations des deux pays avançaient rapidement, « plus rapidement même que ce nous avions anticipé », a précisé Mike Pompeo. Nous espérons que ce sommet va fixer les conditions de futures discussions productives, a-t-il ajouté, confirmant ainsi ce que déclarait le président américain la semaine dernière : ce sommet sera le début d’un processus et d’autres rencontres pourraient avoir lieu avant que l’on aboutisse à un accord formel.

Mike Pompeo l’a rappelé, l’objectif des Etats-Unis reste la « dénucléarisation complète, vérifiable et irréversible » de la péninsule. Il a précisé que le président américain comprenait le besoin de sécurité de la Corée du Nord et qu’il était prêt à la garantir si Pyongyang renonçait à ses armes de destructions massives : « Nous sommes prêts à offrir des garanties uniques », a lancé Mike Pompeo, sans plus de détails. Avant de conclure : « Nous saurons demain si Kim Jong-un partage notre vision pour l’avenir de la Corée du Nord ».

Donald Trump et Kim Jong-un ont donc rendez-vous à 9 heures (1h TU) ce mardi 12 juin. Et ils commenceront par un entretien en tête-à-tête qui pourrait durer jusqu’à deux heures. Le président américain a estimé qu’il ne lui faudrait cependant que quelques minutes pour vérifier les intentions de son interlocuteur.

 

Le fait que nos deux dirigeants se retrouvent face à face montre l'énorme possibilité qu'il y a d'accomplir quelque chose qui bénéficierait à nos deux peuples et au monde entier. Le président Trump pense que Kim Jong Eun a une opportunité sans précédent de changer le cours de la relation entre nos deux pays et d'apporter la paix et la prospérité à son pays. Nous esperons que ce sommet va fixer les conditions de discussions futures productives. A la lumière des accords qui ont échoué au cours des années précédentes, les Etats unis vont s'assurer qu'aucun accord ne sera conclu qui ne puisse mettre un terme à la menace nord-coréenne. Notre objectif final de notre diplomatie n'a pas changé : la dénucléarisation complète vérifiable et irréversible est la seule issue qui sera acceptée par les usa. Les sanctions resteront en place jusqu'à ce que la Corée du nord se débarrasse complètement et de manière vérifiable de son programme d'armes de destruction massive. Si la diplomatie ne va pas dans la bonne direction -et nous espérons qu'elle continuera à le faire- ces sanctions augmenteront. Le président Trump reconnait le besoin de sécurité de Kim Jong-un, et est prêt à garantir qu'une Corée du nord libérée des armes de destruction massive soit aussi une Corée du nord sûre. Le président a aussi déclaré être prêt à accroître l'accès aux investissements étrangers et aux opportunités économiques pour la Corée du nord si elle prend les bonnes mesures.
Mike Pompeo, chef de la diplomatie américaine 11/06/2018 - par Anne Corpet Écouter

Chronologie et chiffres clés